• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les salariés de la Chocolaterie de Bourgogne, à Dijon, toujours dans l'expectative

La Chocolaterie de Bourgogne est un site industriel historique à Dijon / © FTV
La Chocolaterie de Bourgogne est un site industriel historique à Dijon / © FTV

L'avenir de la Chocolaterie de Bourgogne est toujours incertain. Une nouvelle audience s'est déroulée jeudi 11 janvier au tribunal de commerce de Dijon. Les juges ont accordé un autre délai et une nouvelle audience aura lieu le 24 janvier. 

Par C.C

Les salariés de la Chocolaterie de Bourgogne, placée en redressement judiciaire, ne sont toujours pas fixés sur leur sort. Une centaine d'entre eux se sont réunis devant le tribunal de commerce de Dijon jeudi 11 janvier alors qu'une nouvelle audience avait lieu pour étudier l'offre de reprise d'un industriel espagnol, Lacasa.  


Décision repoussée au 24 janvier

L'offre de reprise de l'espagnol Lacasa, qui avait été rejetée en décembre dernier, a été très légèrement améliorée passant de 43 à 47 salariés repris sur les 185 de l'entreprise. Par ailleurs, une lettre d'intention a été transmise par une société italienne sans plus de détails. Les juges ont donc décidé d'accorder un nouveau délai jusqu'au 24 janvier.


Le 24 janvier, Lacasa devra encore améliorer son offre et la société italienne, la préciser. Cette fois-ci, le tribunal sera obliger de trancher. Les salariés, quant à eux, sont plutôt confiants suites aux différentes discussions entre représentants syndicaux et dirigeants de l'entreprise espagnole.

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus