Confinement : les préfectures redoutent une rave party d'Halloween dans l'Yonne ou la Nièvre ce weekend

Les préfectures de la Nièvre et de l'Yonne ont chacune pris des arrêtés destinés à empêcher l'organisation d'une rave party ce weekend. Des rumeurs sur un possible rassemblement courent. 

Le rassemblement à Saint-Parize-le-Châtel a débuté dans la nuit de samedi à dimanche.
Le rassemblement à Saint-Parize-le-Châtel a débuté dans la nuit de samedi à dimanche. © Tania Gomes / France 3 Bourgogne
Une rave party pour le weekend d'Halloween ? C'est le bruit qui est parvenu jusqu'aux oreilles des services de l'Etat. Son implantation pourrait avoir lieu dans le centre de la France. 

Pour le premier weekend d'un confinement, l'évènement est plutot inapproprié jugent les autorités. Dès mercredi, "considérant qu'un rassemblement non-autorisé de type rave-party, free-party et teknival pouvant regrouper plusieurs milliers de participants est susceptible d'être organisé dans le département de l'Yonne", le préfet de l'Yonne a pris un arrêté d'interdiction de tout rassemblement de ce type dans le département du 29 octobre au 2 novembre.

Le transport de tout matériel de sonorisation est également interdit, de même que la circulation des matériels roulants de plus de 3,5 les transportants. 

Ce vendredi 30 octobre, la préfecture de la Nièvre a, elle aussi, pris un arrêté similaire pour interdire le transport de matériel de sonorisation. 

En juillet dernier, 4000 à 5000 "raveurs" s'étaient rassemblés sans autorisation à Saint-Parize-le-Chatel (Nièvre) pour une rave-party, sans grand respect des gestes barrière.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture festival événements déconfinement coronavirus/covid-19 santé société