Coronavirus Covid-19 : dispositif renforcé dans les bureaux de vote pour le premier tour des élections municipales

Des mesures de circonstance sont prévues dimanche 15 mars, date du premier tour des élections municipales 2020, afin de limiter les risques de propagation du coronavirus Covid-19 dans les bureaux de vote. 

Un point d'eau ou du gel hydroalcoolique devrait être présent dans chaque bureau de vote afin de se laver les mains.
Un point d'eau ou du gel hydroalcoolique devrait être présent dans chaque bureau de vote afin de se laver les mains. © Bruno Levesque/MaxPPP
Les élections municipales maintenues, le dispositif encadrant le vote du premier tour, dimanche 15 mars 2020, a été renforcé. Des mesures nécessaires afin de limiter les risques de propagation du coronavirus Covid-19 dans les isoloirs.

A Besançon, Dijon, Vesoul, Belfort comme dans tous les bureaux de vote de France, les consignes sont les mêmes. Une circulaire du ministère de l'Intérieur prévoit notamment que l’aménagement de chaque bureau de vote soit conçu de telle manière à éviter les situations de promiscuité prolongée. Ainsi, une distance d'un mètre devrait être respectée entre chaque personne.
 
Des mesures coup-file sont mise en place pour les personnes fragiles, notamment pour les personnes âgées.

Dans certains bureaux de vote, comme à ceux de Montfaucon, dans le Doubs, les isoloirs peuvent ne pas présenter de rideaux. Une décision qui devrait permettre aux électeurs de ne rien toucher - mis à part les bulletins de vote - pendant l'ensemble de leur parcours.

Un point d'eau ou du gel dans chaque bureau de vote


Autre point important de la circulaire : chaque bureau devra être équipé d'un point d'eau pour pouvoir se laver les mains, ou à défaut, présenter du gel hydro-alcoolique. Une signalétique devrait être mise en place pour informer les visiteurs de leur présence.

Un autre panneau d'informations devrait rappeler l'ensemble des gestes d'usage à effectuer afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19.

En cas de port de masque de la part d'un électeur, un membre du bureau de vote peut demander de l'ôter afin de permettre l'identification de la personne. Il lui sera demandé de le remettre immédiatement. L'électeur ne pourra pas voter s'il refuse d'enlever temporairement son masque.

Les bureaux devront être systématiquement nettoyés avant et après chaque tour de l'élection avec de l'eau de Javel. 

 
Dans beaucoup de petites communes, il a fallu s'organiser et parfois même tout réorganiser. Reportage à  Marcilly-sur-Tille et à Marey-sur-Tille, en Côte-d'Or.
 

Des conseils pratiques


Le ministère de l'Intérieur a rappelé aux responsables des bureaux de vote comme pour les électeurs de se laver très régulièrement les mains, ce qui reste le meilleur moyen de prévenir la propagation du virus.

Autre cas pratique, il est conseillé aux électeurs de ramener leur propre stylo d’encre bleue ou noire indélébile pour émarger.

Il est rappelé que le port de gants chirurgicaux n’est pas de nature à limiter la propagation du Covid-19 et qu’il peut gêner le bon déroulement des opérations électorales, notamment du dépouillement.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société élections municipales 2020 politique élections