Coronavirus Covid-19 : En Franche-Comté, les directeurs de salles de spectacles craignent des annulations

A La Commanderie de Dole, déjà un spectacle reporté : celui de l'humoriste Inès Reg / © Max PPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/ P. Trias
A La Commanderie de Dole, déjà un spectacle reporté : celui de l'humoriste Inès Reg / © Max PPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/ P. Trias

L'arrêté n'est pas encore paru, mais l'annonce faite ce week-end par le Ministre de la santé est claire : les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits en France. Un casse-tête en perspective pour les organisateurs de manifestations culturelles de la région. 

Par ED

Micropolis à Besançon, l'Axone à Montbéliard ou La Commanderie à Dole : trois  sites qui peuvent accueillir plus de 1000 personnes dans leurs salles de spectacles et qui risquent d'être impactés par les nouvelles mesures de protection du public contre le coronavirus, décidées par le gouvernement ce dimanche. 

Micropolis
A Micropolis, c'est sur les spectacles plus que sur les salons que plane la menace, même si la direction tient à préciser "qu'il n'y a aucune annulation pour l'instant, dans l'attente d'un arrêté de la Préfecture". Mais avec une salle qui peut accueillir 1400 à 1500 personnes, difficile d'imaginer passer entre les gouttes. Une réunion de crise a d'ailleurs eu lieu ce matin sur le site, où le mois de mars est particulièrement chargé, avec une représentation du Lac des Cygnes prévue ce jeudi 12 mars, le concert de Vitaa et Slimane programmé le 20 mars et le salon international Tatoo Show les 21 et 22 mars.

La Direction reconnaît quand même être inquiète : "nous ne sommes pas subventionnés, nous sommes payés par des gens qui viennent voir nos spectacles, les apprécient et reviennent. Donc pour nous, ce sont de grosses sommes qui sont en jeu en mars. Certains petits producteurs pourraient ne pas s'en relever, nous sommes aussi inquiets pour eux. Pour les salons, en revanche, le problème ne se pose pas : il n'y a jamais plus de 500 personnes en même temps, sauf sur les salons internationaux..." En cas d'annulation ou de report, c'est sur son site internet et sa page Facebook que le centre des congrès communiquera.

La Commanderie
A Dole, la problématique est la même pour la Commanderie, dont le référent billetterie, Jérome Rebillard, n'était pas très optimiste ce matin : "tous nos spectacles seront impactés", prévoit-il, "et des discussions ont commencé entre artistes et producteurs pour des report de dates". Pour l'instant, aucune annonce formelle n'a été faire concernant le concert de David Halliday, prévu ce mardi 10 mars,  mais le producteur NG production a déja annoncé que le spectacle de l'humoriste Inès Reg, vendredi 13 mars, était reportéé (voir ci dessous). Celui d'Anne Roumanoff, le 27 mars, pourrait suivre le même chemin. Là encore, les informations relatives aux reports et annulations seront données via le site Internet et la page Facebook de la Commanderie.

L'Axone
A l'Axone de Montbéliard, où une réunion de crise était en cours ce matin, plusieurs spectacles pourraient aussi être menacés : la représentation du Lac des Cygnes, prévue mercredi 11 mars, le concert d'Alain Souchon, le jeudi 19 mars ou encore le spectacle des Chevaliers du Fiel, le jeudi 26 mars. Là encore, aucune décision officielle : les informations seront transmises via Facebook et le site de l'Axone

Les épargnés
Les autres salles de la région devraient pour l'instant passer au travers, puisque leur "jauge" est inférieure à 1000 spectateurs.
C'est le cas du Boeuf sur le Toit, à Lons le Saunier, avec ses 850 places dans la grande salle, du Moulin de Brainans, qui peut accueillir 690 personnes au maximum, ou encore de la Rodia, à Besançon, où les concert se feront en configuration assise, pour rester sous le nombre couperet de 1000 spectateurs.
 
Report ou annulation : quelles conséquences pour le public?

Pour se faire rembourser, ce sera au cas par cas : tout dépend des conditions générales de vente de chaque billet.
Ce sont les toutes petites lignes qui figurent généralement au dos qui vous en diront plus...
 

Dans le Territoire de Belfort, le préfet David PHILOT a précisé qu'il y a effectivement une interdiction de tout rassemblement, en milieu confiné ou ouvert, de plus de 1000 personnes.
"Au cas par cas, en fonction de la nature du rassemblement et de la promiscuité de ses participants à  cette occasion, le préfet pourra interdire la manifestation. De nombreux contacts sont par ailleurs pris avec les organisateurs qui sont susceptibles de proposer des reports ou annulation au cas par cas. A l’inverse, si la manifestation est indispensable à la continuité de la vie de la Nation et qu’elle présente des garanties de sécurité sanitaire pour les participants, elle pourra être autorisée même au-delà du seuil précité" indique la Préfecture. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus