Coronavirus - Covid 19 : une initiative citoyenne pour aider les commerces ruraux en Haute-Saône

La ruralité est touchée de plein fouet par cette crise sanitaire, les commerces dits "non essentiels" sont fermés depuis le 15 mars. En Haute-Saône, l'association des maires ruraux s'est rapprochée de "Bouge ton Coq" une initiative citoyenne qui collecte des fonds pour l'économie des villages. 

© Jean-François Fernandez
En Haute-Saône, 400 communes adhèrent à l’association des maires ruraux de France, autant de villages qui depuis le début de cette crise voient leurs principaux commerces souffrir en silence, rideau baissé. Par l’intermédiaire de Jean-Paul Carteret, le  président des maires ruraux du département et également  vice-président national , un partenariat s’est noué avec un mouvement citoyen  « Bouge ton coq ». Ce mouvement est déjà actif avec l'association des maires ruraux de France en  accompagnant  des projets en milieu rural pour dynamiser les territoires. En Haute-Saône, cette initiative est une première, avec un seul objectif,  préserver l'économie des communes dans ce contexte compliqué 
 
© Frédéric Buridant

Une association citoyenne avec un financement participatif original

L’idée est très simple, comme les bistrots, ces lieux de convivialité dans les communes sont fermés , il est donc proposé aux internautes de « payer une tournée » virtuelle pour aider  les commerces en difficulté dans les villages. La tournée est virtuelle, mais la participation financière est bien réelle. Deux frères sont à l'origine de ce projet, Christophe et  Emmanuel Brochot, des auvergnats qui ont revendu leur agence de communication pour se consacrer entièrement à ce projet d'ampleur national. Nous avons joint par téléphone Christophe Brochot qui nous précise : " C'est la vie d'un village qui s'éteint quand un commerce ferme. Or nous pensons que l'avenir s'écrit justement dans les villages et que nous devons donc les préserver..."

 

 
 

En pleine crise sanitaire, un premier commerce aidé en Haute-Saône 

Maryse Blanchot est esthéticienne, elle a deux salons en Haute-Sâone, dont un  à Lavoncourt, village de 309 habitants à une quarantaine de kilomètres de Vesoul. Là bas, les commerces sont fermés depuis le 15 mars. Aucune rentrée d'argent, il faut pourtant payer, les fournisseurs, les loyers, les crédits. Même avec les aides de l'état, la situation est très compliquée. Alors quand Jean-Paul Carteret, le maire de Lavoncourt lui a présenté le dispositif citoyen "Bouge ton Coq", elle n'a pas hésité pour présenter un dossier qui a reçu un avis favorable. Un chèque de 1500 euros lui a été remis, financé intégralement par des citoyens. Une somme qui lui permettra de paier ses fournisseurs et constitue  "une véritable bouffée d'oxygène" pour elle.

 
Maryse Blanchot et Jean-Paul Carteret
Maryse Blanchot et Jean-Paul Carteret © Jean-Paul Carteret

 Une bouffée d'oxygène pour ces commerçants ruraux et surtout un soutien citoyen très fort puisque aujourd'hui ce sont 107 commerçants qui ont pû être aidés à travers la France. Maryse Blanchot est la première en Haute-Saône à bénéficier de ce geste de  solidarité. D'autres devraient suivre très prochainement, notamment dans la commune de Combeaufontaine, en Haute-Saône.
 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société crise économique économie ruralité l'édition des initiatives à l'antenne vos rendez-vous
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter