Coronavirus Covid-19 : Quand des « avocats solidaires » viennent en aide aux particuliers et aux entreprises

Depuis le 24 mars 2020, le Conseil national des barreaux lance une opération #AvocatsSolidaires pour répondre à des questions judiciaires pendant le confinement. Des entretiens téléphoniques gratuits avec des avocats disponibles sur tout le territoire en pleine crise sanitaire.

Cette plateforme a été lancée par le Conseil National des Barreaux (CNB).
Cette plateforme a été lancée par le Conseil National des Barreaux (CNB). © Jean-Luc Flémal/BELPRESS/MAXPPP
« Opération spéciale #AvocatsSolidaires » jusqu’au 6 avril 2020 : des juristes délivrent leur expertise ... gratuitement. Le Conseil national des barreaux (CNB) a lancé une opération en ligne sur avocat.fr en pleine crise du coronavirus. Cet établissement, qui regroupe 14 000 avocats, a pour but de représenter « l’ensemble des avocats de France ».

« #AvocatsSolidaires, c’est l’occasion de rappeler que les avocats sont des acteurs au cœur de la société », remarque Christiane Féral-Schuhl, présidente du CNB. L’objectif affiché est de proposer l'expertise des avocats volontaires aux particuliers et aux entreprises face aux interrogations suscitées par la situation sanitaire. Le CNB y voit « une réponse à la crise inédite, non seulement sanitaire mais aussi économique et juridique que le pays traverse. »
 

Sur quels domaines ?


« Comment faire pour récupérer des enfants qui se trouvent chez les grands-parents ? » « Le chômage partiel signifie-t-il que les employeurs n’ont plus du tout le droit de faire travailler leur salarié ? » Ou encore : « A-t-on le droit d’imposer aux salariés de prendre leur congés payés ou RTT ? »

Les problèmes du quotidien enflent pendant le confinement, tandis que d'autres émergent pour de nombreux particuliers et entreprises, TPE/PME, comme artisans et commerçants. Un « flou » juridique auquel la plateforme en ligne s'attaque. Quatre grands thèmes sont donc concernés : 

Une fois sur le site, comment faire ?


D’abord, il faut se rendre sur la plateforme (avocat.fr), choisir le thème auquel se rattache sa question et remplir une demande de rappel en y laissant un numéro de téléphone. Sous 24 heures, un avocat spécialisé s’entretiendra avec le demandeur pendant une trentaine de minutes pour lui administrer ses conseils. Les avocats « les plus proches du domicile des entreprises ou particuliers » sont les premiers sollicités, souligne la Présidente du CNB. Si la question reste sans réponse, alors des avocats plus éloignés pourront prendre en charge la demande.
 
La plateforme avocat.fr a été mise en ligne le 24 mars 2020.
La plateforme avocat.fr a été mise en ligne le 24 mars 2020. © Capture d'écran (avocat.fr)




Côté robe noire, tous les avocats peuvent y participer, sur la base du volontariat. Des entretiens leur sont proposés chaque jour, et ils peuvent décliner ou accepter en fonction de leur emploi du temps. Une télé-consultation judiciaire, en somme. Cependant, il faudra être inscrit sur la plateforme en ligne en créant un compte sur consultation.avocat.fr. Christiane Féral-Schuhl déclare, enjouée : « Rien qu’hier, avocat.fr a enregistré 300 nouveaux inscrits. Les avocats répondent présents ! »


 
Comment la justice se poursuit-elle en temps de confinement ?
« L’activité judiciaire fonctionne au ralenti », admet Christiane Féral-Schuhl. Car toutes les audiences sont suspendues, sauf les comparutions immédiates et les contentieux des étrangers. La Présidente du CNB se montre inquiète de la situation de quelques tribunaux : « Certaines audiences pénales de comparution immédiate, et devant le juge des libertés, continuent de se tenir sans qu’aucune mesure sanitaire ne soit prise. » Elle réclame des « décisions nationales urgentes ». En ce qui concerne l’activité des avocats, visio-conférence et réseaux sociaux sont de mise, ce qui rend les échanges avec les clients, plus compliqués.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société justice économie