Covid-19 en Suisse : la réouverture des restaurants et cinémas repoussée de quatre semaines

La réouverture partielle des restaurants, salles de concerts et cinémas suisses, initialement annoncée pour le 22 mars, a finalement été repoussée suite à la dégradation de la situation sanitaire. L'annonce du Conseil Fédéral survient dans un contexte marqué par la recrudescence des contaminations.

La dégradation de la situation sanitaire en Suisse a forcé les autorités à repousser les mesures d'assouplissement, initialement prévues pour le 22 mars.
La dégradation de la situation sanitaire en Suisse a forcé les autorités à repousser les mesures d'assouplissement, initialement prévues pour le 22 mars. © Vincent Isore - maxPPP

C'est une déception pour les professionnels de l'hôtellerie, de la restauration et du cinéma hélvétiques : la réouverture en jauge réduite de leurs établissements, initialement prévue pour le 22 mars a été repoussée de quatre semaines.

L'annonce a été faite ce vendredi 19 mars à l'occasion d'une conférence de presse organisée par le Conseil Fédéral suisse.

"Le risque d’augmentation incontrôlée du nombre de cas est trop grand actuellement pour permettre d’autres assouplissements, peut-on ainsi lire dans le communiqué. Le nombre d’infections augmente en effet à nouveau depuis fin février et il y a encore trop peu de gens vaccinés pour exclure une forte augmentation des hospitalisations."

Le taux d'incidence national sur quatorze jours dans le pays est supérieur à 200nouveaux cas pour 100 000 habitants, alors que le taux de positivité dépasse 5%. Le taux de reproduction est également au-delà de 1 (1,14). Autant d'indicateurs auxquels l'assouplissement des mesures sanitaires avait été conditionné par le Conseil Fédéral.

Seule l'occupation des lits en soins intensifs par des patients COVID-19 y est inférieure à la limite fixée. 

Point positif cependant, la limite posée aux rencontres en famille et entre amis à l’intérieur passe de cinq à dix personnes. Les autorités enjoignent cependant les citoyens suisses à faire preuve d'une grande prudence et à limiter le nombre de foyers concernés.

"Les mesures en vigueur pour lutter contre la pandémie sont prolongées, l'objectif étant de préserver des conditions favorables nécessaires au bon déroulement de la campagne de vaccination ces prochains mois et à un assouplissement après Pâques."

La conférence s'est conclut par l'annonce d'un possible nouveau durcissement des mesures, conditionné à l'augmentation du taux d'incidence : si celui dépasse 350 nouveaux cas pour 100 000 habitants, le protocole sanitaire pourrait être à nouveau renforcé.

Le pays n'est pour le moment pas sous le coup d'un couvre-feu, ni d'un confinement.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international covid-19 santé société