Coronavirus et gel hydro-alcoolique : la mise en garde des dermatologues

SCHULZ/MAXPPP/MAXPPP
SCHULZ/MAXPPP/MAXPPP

Lavez-vous les mains ! Oui mais… il y a un contrecoup à ce lavage de mains à répétition et il porte le nom de « dermite caustique des mains ». Lavées trop souvent, vos mains risquent l’assèchement, les crevasses et les irritations. Un dermatologue bisontin met en garde.
 

Par Emmanuel Rivallain

La particularité de l’humour caustique c’est qu’il attaque en surface. Les mains c’est pareil quand elles sont passées au gel hydro-alcoolique.

La surface ou plutôt le film protecteur de nos mains en prend un coup. Paradoxe, cette peau abimée offre ainsi des points d’entrée aux virus et aux bactéries. Hervé Van Landuyt, dermatologue à Besançon prévient sur les réseaux sociaux. Un avis utile et précieux en cette période où chaque entrée dans un magasin se paye d’une abondante giclée de liquide destructeur de virus.
 
 


« En ce moment, il y a un gros boulot pour les dermatos. Le lavage des mains à répétition abrase la peau. Les premiers touchés sont les enfants, leur peau est plus fine et fragile. Quand les parents découvrent l’ampleur des dégâts, ils consultent les médecins généralistes qui pensent tout de suite à de l’eczéma. Or il n’en est rien. »

Le dermatologue bisontin s’alarme des multiples lavages de mains demandés y compris dans les commerces.
« Il n’y a pas plus d’hydrogel dans les mélanges, à cause de la pénurie, ne reste que l’alcool, plus agressif pour la peau. Pour le lavage au savon les gens pensent à tort que le savon de Marseille et l’eau chaude seront plus efficaces. C’est une idée fausse. Il faut un savon doux.»

Le médecin enfonce le clou. «Le risque ce sont les crevasses et paradoxalement des portes d'entrée pour les virus. Une situation qu'il faut éviter à tout prix. Les soignants le savent bien.»


Le problème en ce moment c’est que les gens décapent trop leurs mains mais ne les réparent pas.

 

Que faire alors ? Comment procéder ?


Bien sûr, il faut continuer à se laver les mains plus que de coutume pour lutter contre le Covid mais les dermatologues recommandent l’usage d’une crème réparatrice après le lavage. « Hydrater, hydrater, hydrater… » répète Hervé Van Landuyt.

« L’idéal c’est d’utiliser des gants en coton. Pour éviter que la crème ne parte. Ça permet de lire par exemple et partiellement de travailler. On trouve ces gants en pharmacie. Leur action sera plus importante que les cortisones prescrites par les médecins. » Dormir la nuit avec des gants serait donc l’idéal. Ceux qui dorment déjà avec des chaussettes devraient passer le pas facilement…


Pour plus de renseignements
Site de l’Asfoder : www.asfoder.net/dermite-caustique-des-mains-dr-van-landuyt-asfoder-2020

 

Sur le même sujet

Les + Lus