Coronavirus : un cluster de variants sud-africain et brésilien détecté au foyer des jeunes travailleurs de Dijon

Publié le
Écrit par L-P.P , V.T

Huit cas positifs aux variants sud-africain et brésilien ont été détectés au foyer des jeunes travailleurs des Tanneries à Dijon. Les résidents et les personnes touchés par le virus ont été placés en quarantaine. 

La propagation des variants se poursuit en Côte-d'Or. Dans la métropole de Dijon, " quelques clusters " avec des formes de variants sud-africain et brésilien ont été détectés, selon l'Agence Régionale de Santé. 

Huit cas positifs 

" Un ou deux cas sont suivis de manière très spécifique par les services de l'assurance maladie et de l'ARS, notamment au foyer des jeunes travailleurs de Dijon " indique Aline Guibelin, déléguée départementale de Côte d’Or à l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

En effet, huit cas positifs aux variants sud-africains et brésiliens ont été détectés au foyer des jeunes travailleurs des Tanneries, à Dijon, une résidence qui accueille environ 140 personnes. Après la détection d'un premier cas positif, le contact-tracing et le déploiement des tests à l'ensemble des résidents a permis de révèler ce cluster.

Les cas-contacts placés en quarantaine dans leur chambre

Une stratégie d'isolement " relativement stricte " a été mise en place par l'ARS. Les résidents sont donc invités à rester confinés une dizaine de jours dans leur chambre. La quarantaine étant allongée dans le cas des variants. 

Ce sont des variants extrêmement contagieux et dont on ne connaît pas la capacité de résistance aux différents vaccins, poursuit Aline Guibelin. Etant donné que l'on ne connaît pas encore toutes les répercussions, on fait en sorte de les contingenter au maximum. Mais on sait qu'ils sont plus contagieux que le virus souche. "

Une nouvelle campagne de dépistage par test RT-PCR est en cours auprès des cas-contact et autres cas suspects.