Cosne-sur-Loire : la menace plane sur les 115 salariés d'Altifort

Les tubes de forage, stockés sur le site d'Altifort / © FTV
Les tubes de forage, stockés sur le site d'Altifort / © FTV

Dans la Nièvre, l'entreprise Altifort-SMFI risque d'être liquidée le 25 juillet, alors que l'ancien site de Vallourec avait été racheté en juillet 2018. Une grande déception pour les 115 salariés qui se sentent trahis, et la fin d'une aventure industrielle de plus de 60 ans à Cosne-sur-Loire.

Par François Latour

Un repreneur attendu le 25 juillet
Si aucun repreneur ne se manifeste avant le 25 juillet, le site industriel d'Altifort risque d'être liquidé, et ses 115 salariés peuvent se retrouver sous la coupe d'un plan social.
A priori, de source syndicale, aucun repreneur ne s'est manifesté.

Un outil industriel innovant
Le site d'Altifort (anciennement Vallourec) existait depuis 60 ans à Cosne-sur-Loire. Au départ, une petite entreprise familiale, un savoir-faire, des machines et des hommes.
L'entreprise était spécialisée dans la soudure des tubes par friction, un procédé permettant de fabriquer entre autres, des tubes de forage pour l'industrie pétrolière.

Des salariés trahis
Les salariés avaient déjà fait preuve de compréhension l'année dernière en juillet, lorsque le site était repris par Altifort.
Des engagements avaient été pris par Altifort, comme par exemple de ne pas licencier pendant deux ans, et de faire des investissements.
A cause de cela, les salariés, un an après, se retrouvent trahis.
"C'est du mépris, nous, on n'existe pas les salariés en bas[...]nous on prend les choses de plein fouet et puis c'est tout" commente un salarié ayant 38 ans de carrière.

Le reportage de Rémy Chidaine et Tania Gomès
Intervenants :
  • Hervé Cortet, ouvrier foreur depuis 35 ans
  • Gilles Petit, ouvrier rodeur depuis 38 ans
  • Cyril Le Moing, délégué syndical CFDT
  • Michel Veneau, maire de Cosne-Cours-sur-Loire (DVD)




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus