• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cosne-sur-Loire : des travaux de consolidation du pont ont débuté

Le pont de Cosne-sur-Loire dans la Nièvre / © Rémy Chidaine
Le pont de Cosne-sur-Loire dans la Nièvre / © Rémy Chidaine

Depuis l'effondrement du viaduc de Gênes, en Italie, les ponts sont sous les feux de l’actualité. Le pont de Cosne-sur-Loire, dans la Nièvre, a besoin d’être consolidé en raison de l'usure de certains éléments. Des travaux viennent de démarrer.
 

Par B.L.


Le pont de Cosne-sur-Loire, qui relie le département de la Nièvre au Cher, enjambe le fleuve.
Ce pont suspendu a été mis en service en 1959. Il est emprunté par des milliers d’automobilistes tous les jours.

Comme les quelque 880 ponts du département, celui de Cosne-sur-Loire est soumis à un contrôle annuel et il a droit à une visite plus approfondie tous les 6 ans.

C’est grâce à ce suivi que des fissures ont été décelées fin 2017.
Depuis, les poids lourds ne peuvent plus emprunter le pont.
 
Le pont de Cosne-sur-Loire est emprunté par des milliers d’automobilistes tous les jours. / © Rémy Chidaine
Le pont de Cosne-sur-Loire est emprunté par des milliers d’automobilistes tous les jours. / © Rémy Chidaine
 

En quoi vont consister les travaux ?


Des travaux de consolidation ont débuté lundi 20 août 2018 pour renforcer l’ouvrage, dont les appuis  se dégradent.
Des vérins hydrauliques ont été posés afin de lever l’ouvrage d’environ 5 millimètres. Une fois de nouveaux appuis installés, le pont sera remis en place.

"La sécurité des usagers n’est pas en question", assure Alain Herteloup, vice-président du conseil départemental de la Nièvre (PS) en charge des Infrastructures.
"L’objectif est de stopper la dégradation des appuis du pont et de rétablir sa stabilité."

A noter que la circulation sera interrompue pendant 2 heures sur le pont jeudi 23 août, aux environs de 20h.
Les automobilistes devront emprunter la déviation mise en place pour les camions.

 

Le reportage de Rémy Chidaine, Antoine Laroche et Cécile Frèrebeau avec :
-des automobilistes
-Jonathan Zielezinski, ouvrier vérineur – TSV
-Alain Herteloup, vice-président du conseil départemental de la Nièvre (PS) en charge des Infrastructures
 

A lire aussi

Sur le même sujet

AJ Auxerre : la mise en sécurité du stade Abbé-Deschamps débute

Les + Lus