Accident de chasse dans le Morvan : "il s'est trompé de cible et a tiré sur son camarade comme sur un sanglier"

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.V.

Le chasseur qui s'est fait tirer dessus par l'un de ses collègues, lundi 7 novembre à Champeau-en-Morvan (Côte-d'Or), est tiré d'affaire. Une enquête est toujours en cours.

Il est toujours à l'hôpital, mais son pronostic vital n'est plus engagé. Le chasseur grièvement blessé lundi 7 novembre par son collègue à Champeau-en-Morvan (Côte-d'Or), lors d'une chasse aux sangliers, est tiré d'affaire, a-t-on appris ce mardi. L'homme, touché au ventre par le tir, avait été héliporté en urgence absolue au centre hospitalier de Dijon.

Aucun trace d'alcool chez le tireur

L'enquête est toujours en cours. Pour autant, le parquet de Dijon le confirme : aucune trace d'alcool n'a été détectée chez le tireur. "Il s'est trompé de cible et a tiré sur son camarade comme sur un sanglier", précise Pascal Labonne, procureur de la République adjoint. "C'est certainement une 'simple' erreur humaine, comme la majorité des accidents de chasse. L'important, c'est que le blessé soit tiré d'affaire." Placé en garde à vue après avoir conduit la victime au centre de sapeur-pompiers de Saulieu, le tireur est ressorti libre le soir même.

Le débat sur la sécurisation de la chasse ravivé ?

Ce n'est pas la première fois qu'un accident de chasse se produit dans la région. Le 10 octobre dernier, une mère et sa fille ont été touchées par des plombs alors qu'elles se promenaient à Saint-Symphorien-d'Ancelles (Saône-et-Loire), rapporte le quotidien local Le Journal de Saône-et-Loire. En septembre, c'était un chasseur qui était blessé au cours d'une partie de chasse vers Sochaux, dans le Doubs, selon France Bleu.

► À LIRE AUSSI - Un "délit d'alcoolémie" pour les chasseurs ? La Fédération de chasse de Côte-d'Or "n'a aucun souci avec ça"

"Un accident de chasse est toujours un accident de trop", avance Pascal Sécula, président de la fédération des chasseurs de Côte-d'Or et de celle de Bourgogne-Franche-Comté. "C'est évident qu'on peut encore optimiser la sécurité, et c'est pour ça que l'on organise des formations. Il faut qu'on continue dans ce sens."

Sur la période 2021-2022, l'Office français de la biodiversité (OFB) a dénombré 90 accidents de chasse sur l'ensemble de l'Hexagone, dont huit mortels. Une tendance en baisse depuis 20 ans.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité