• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Beaune et ses Hospices : une histoire de vins et d'architecture depuis le Moyen Age

© Office du tourisme de Beaune
© Office du tourisme de Beaune

Beaune est reconnue comme étant la capitale des vins de Bourgogne. Ses Hospices sont également associés aux vins bourguignons. Et leur architecture médiévale exceptionnelle participent à la renommée internationale de la ville.
 

Par Fatima Larbi

C’est un lieu emblématique de la région Bourgogne-Franche-Comté, mais aussi de France. Les Hospices de Beaune, joyaux de l’architecture gothique, sont reconnaissables entre tous.
Leurs toits polychromes, en tuiles vernissées, sont uniques et connus dans le monde entier.

Fondés en 1443 par le chancelier Nicolas Rollin, la vocation de ces hospices était de prodiguer des soins aux pauvres.
Les Hospices de Beaune ont été construits au 15e siècle pour soigner les pauvres


Les Hospices de Beaune sont aussi très liés à la notoriété des vins de Bourgogne. En plus d’être un hôpital avec son Hôtel Dieu, c’est aussi un domaine viticole renommé. Tous les ans, la célèbre vente des vins des hospices attire les plus grands acheteurs et de nombreux visiteurs, sous le parrainage de personnalités célèbres et le regard des caméras du monde entier.

La beauté et la qualité de conservation du lieu a séduit des cinéastes célèbres. 
Les Hospices de Beaune / © Office du tourisme de Beaune
Les Hospices de Beaune / © Office du tourisme de Beaune
Autant de raisons qui sont à l'origine d'une réputation internationale. En 2018, les Hospices de Beaune ont reçu 432 477 visiteurs. Un chiffre en progression, en 2009 ils étaient 381 178.

C’est donc le premier site payant visité en Bourgogne.

Mais que dit la notoriété des Hospices sur la ville de Beaune ?
 

♦ Beaune se situe à un carrefour routier


Déjà dans l’Antiquité, Beaune se trouvait à l’intersection de deux grandes voies romaines stratégiques. Tout le commerce, ainsi  que le matériel militaire et les troupes passaient par là, un passage incontournable.
Incontournable, Beaune a su le rester au fil du temps, attirant pèlerins et touristes.

Pendant longtemps les hôtels de charme ont accueilli les touristes transitant entre le nord et le sud de la France grâce à la mythique route nationale 6. L’arrivée de l’autoroute en 1970 n’a fait qu’accentuer ce phénomène.

Aujourd’hui, Beaune et le pays beaunois voient passer 1,5 à 2 millions de touristes par an.
 

♦ Beaune, vitrine des vins de Bourgogne


Dans la région la tradition du vin remonte aux premiers siècles de notre ère. Ce sont les Romains qui ont permis cette implantation après avoir remarqué que la région présentait des facteurs favorables à la culture du vignoble : climat, orientation à l’Est, terroir... Un savoir-faire qui a traversé les siècles !

Beaune se trouve donc au cœur d’un des vignobles les plus prestigieux au monde.
Volnay, Pommard, Monthélie, Meursault, Auxey-Duresses,.. des noms de villages voisins qui sont aussi ceux de vins très renommés ! 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Les Hospices de Beaune ne se sont pas limités à être qu'un hôpital. Depuis la première donation de vignes en 1471, le domaine viticole s’est enrichi. Aujourd’hui, il est le reflet de la multitude des plus grands terroirs bourguignons, suite à des dons et des héritages.
Il représente désormais une soixantaine d'hectares des plus grands crus de Bourgogne.

 
La vente des Hospices de Beaune, qui a lieu tous les ans en novembre, est un des symboles de l’importance de la ville de Beaune et de ses hospices dans le monde de la vigne et du vin. C’est une des plus célèbres ventes vinicoles de charité au monde qui a été parrainée par des personnalités célèbres : la princesse Margaret du Danemark en 1973, Barbara Hendrix en 1996, Claudie Haigneré en 1999, et bien d’autres.
 

♦ Les Hospices de Beaune, symboles de la splendeur des ducs de Bourgogne


La ville de Beaune a tenu une place prépondérante dans le duché de Bourgogne. Avant d’élire domicile à Dijon, les ducs séjournaient dans la ville et le parlement de Bourgogne y a siégé jusqu’en 1477. 
Les Hospices de Beaune : " un palais pour les pauvres" / © Office du tourisme de Beaune
Les Hospices de Beaune : " un palais pour les pauvres" / © Office du tourisme de Beaune
Les Hospices de Beaune sont l’œuvre de Nicolas Rolin, conseiller de de Jean sans Peur et chancelier de Philippe le Bon, ducs de Bourgogne. Il a 65 ans quand il demande au pape l’autorisation de construire un hôpital pour les pauvres. Avec l’aide de son épouse, Guigone de Salins, Il veut faire de ce lieu un  palais pour les pauvres.

Moi, Nicolas Rolin, chevalier, citoyen d’Autun, seigneur d’Authume et chancelier de Bourgogne, en ce jour de dimanche, le 4 du mois d’août, en l’an de Seigneur 1443 …  je fonde, et dote irrévocablement en la ville de Beaune, un hôpital pour les pauvres malades, avec une chapelle, en l’honneur de Dieu et de sa glorieuse mère … 

Après huit ans de travaux, les premiers malades arrivent en 1452.

 

♦ Les Hospices de Beaune, un écrin photogénique


Le cinéma a aussi participé à la notoriété des Hospices. C’est là, qu’en 1966, Gérard Oury a tourné un des grands succès du cinéma français : la Grande Vadrouille. Un tournage qui a lieu dans la salle des pôvres d’un Hôtel Dieu qui était encore un hôpital en fonctionnement.
A Beaune, en Côte-d'Or, une fresque célèbre le tournage du film "La Grande Vadrouille" dans la ville en 1966.
A Beaune, en Côte-d'Or, une fresque célèbre le tournage du film "La Grande Vadrouille" dans la ville en 1966.
Un lien étroit avec le cinéma que la ville continue à entretenir avec notamment le festival du film policier et les ateliers du cinéma fondés par le réalisateur Claude Lelouch.




 

Le Musée de l’Hôtel-Dieu est ouvert toute l'année.

Les horaires :
- Du 23 mars au 17 novembre 2019 : de 9h00 à 18h30
- Du 18 novembre au 31 décembre 2019 : de 9h00 à 11h30 et de 14h00 à 17h30

Les tarifs 2019 :
- Adultes individuels : 8,50 €
- Etudiants de moins de 26 ans, Familles nombreuses, Chômeurs, Carte CEZAM : 6,00 €
- Jeunes individuels de 10 à 18 ans : 4,00 €
- Adultes en groupe constitué (plus de 10 pers) : 7,00 €
- Jeunes de 10 à 18 ans en groupe constitué (plus de 10 pers) : 3,00 €
- Gratuit pour les personne handicapées et les enfants de moins de 10 ans
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus