• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Festival du film policier de Beaune 2019 : des palmarès qui ont permis à ce rendez-vous de gagner en personnalité

Le tapis rouge à Beaune, et les spectateurs, à l’affût des stars (archives) / © FTV
Le tapis rouge à Beaune, et les spectateurs, à l’affût des stars (archives) / © FTV

Ce mercredi 3 avril, c'est le coup d'envoi de la 11ème édition du festival international du Film policier de Beaune. D'année en année, les palmarès ont donné le ton et forgé la personnalité de ce rendez-vous du cinéma. Retour sur les différents palmarès en 11 ans.

Par F.L.

2009, une année "Chabrol"
Pour sa première édition en avril 2009, le Festival du Film Policier de Beaune s'offre un jury d'exception : 
Claude Chabrol (président), François Berléand, Amira Casar, Benoît Cohen, Anne Consigny, François Guérif, Noémie Lvovsky et Elsa Zylberstein.

2010, jury présidé par Olivier Marchal
Loin des stéréotypes du polar, le jury sacre le film  « Dans ses yeux » : ce film argentin mélange intrigue policière et histoire d'amour.

2011, le cinéma asiatique récompensé
Cette année sera marquée par le premier couronnement d'un film asiatique : "The Man from Nowhere".

En 2013, David Lynch
Le cinéaste américain David Lynch est invité, il joue les professeurs et vient livrer sa leçon de cinéma.
David Lynch, invité en 2013 du Festival, vient donner sa "leçon de cinéma" / © FTV
David Lynch, invité en 2013 du Festival, vient donner sa "leçon de cinéma" / © FTV

2014, "notre" Johnny Halliday à Beaune
Autre temps fort, pour la 6ème édition en 2014, le festival rend hommage à Johnny. Le rockeur laisse place ce soir-là à l'acteur.
Au fil des éditions, le festival de Beaune gagne en maturité et les différentes récompenses affirment leurs styles.

Période 2014-2019
Depuis 5 ans, le festival semble changer de cap : les films récompensés sont majoritairement des productions indépendantes européennes.
A l'image de « Victoria » de l'allemand Sebastian Schipper, grand prix du jury en 2015.

En 2017, Jean-Paul Rappeneau est à la baguette et couronne une véritable pépite : « Le caire confidentiel » du suédois Tarik Saleh.

2018, Lambert Wilson et son jury  sacrent  2 films asiatiques, 
« Une pluie sans fin » et « La mémoire assassine »  respectivement Grand Prix et Prix du Jury.

L'excellent polar danois « The Guilty » repartira avec le prix de la critique et engrangera 270.000 entrées en salle.

Le rappel des palmarès, par Sylvain Bouillot, Guy Marlier et Marc Ploncard
intervenant :
  • David Lynch, réalisateur
Festival de Beaune : 11 ans de palmarès

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus