Pour la gagne ou pour le plaisir, ils courent le semi-marathon de la vente des vins de Beaune

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Zanzola et Pascal Sulocha
Khalid Lablaq, vainqueur de l'édition 2021 du semi-marathon de la vente des vins de Beaune
Khalid Lablaq, vainqueur de l'édition 2021 du semi-marathon de la vente des vins de Beaune © Pascal Sulocha / France Télévisions

Le semi-marathon de Beaune se tient chaque année lors du week-end de la célèbre vente des vins des Hospices de Beaune. Il attire de nombreux sportifs, certains participent pour la convivialité et la beauté du site, d'autres visent le podium.

Comme chaque année depuis 1986, le week-end de la célèbre vente des vins des Hospices de Beaune est également celui d'un rendez-vous sportif réputé : le semi-marathon de la vente des vins de Beaune.

Cette année ils sont près de 4 000 participants à s'élancer depuis la ligne de départ au centre-ville de Beaune.

Cette course n'a pas la même signification pour tous les coureurs. Si certains viennent pour le côté festif et convivial, pour d'autres c'est plus une question de survie car la prime obtenue à l'issue de leur podium est leur seule source de revenus.

Courir pour vivre

Khalid Lablaq est un athlète marocain de 36 ans. C'est la première fois qu'il participe au semi-marathon de Beaune et il s'est fixé pour objectif de boucler les 21 kilomètres de la course avec un chrono de 1h04.

Khalid court au Maroc depuis ses 18 ans et ne s'est jamais arrêté depuis ! Il participe à des courses en France depuis 2014 et fait partie actuellement de l’Athlétic Vallée d'Avre situé en Normandie.

De nationalité marocaine, Khalid bénéficie d’un visa Schengen qui lui permet de participer à des courses dans l’ensemble des pays européens. Hors de ces événements sportifs, il retourne dans son pays et continue à participer à des courses en Afrique. Cet athlète est l’un des rares Marocains à faire de nombreuses courses sur le continent africain : Gabon, Niger, Burkina Faso… des courses difficiles en raison des températures élevées. 

La course à pied est son seul revenu et à 36 ans, il ne compte pas s'arrêter.

Je cours chaque semaine pour vivre

Khalid Lablaq

Khalid Lablaq va participer prochainement au championnat de France de cross qui se déroule au mois de janvier, mais également aux compétitions de course sur piste et de course sur route.
Mimoun Lemhajjar, qui accompagne le coureur à Beaune, précise "un athlète doit être tout terrain comme Khalid Skah", le champion olympique marocain du 10 000 mètres en 1992 à Barcelone.

L'athlète n'a pas failli à son objectif cette année en terminant 1er du semi-marathon de Beaune avec un chrono de 1h03m34s.


Une victoire a ajouter à son palmarès impressionnant : 1er au semi-marathon de Volvic et à celui d'Orival, 7ème au championnat de France semi-marathon des Sables d'Olonnes, 7ème au championnat de France de marathon,...

Courir pour le plaisir

Antoine De Wilde est un athlète de haut niveau qui participe au semi-marathon de Beaune depuis 10 ans. Multiple champion de France de cross-country et de 3000 mètres steeple, il profite de cette course pour retrouver son ami Philippe Rémond, champion de France de marathon 1994 et 2001.

C’est notre course plaisir... le rendez-vous des copains !

Antoine De Wilde

Forts de leur identité d’athlètes dans la région, ils sont toujours au rendez-vous pour promouvoir cet évènement et remercier à leur façon les organisateurs et les bénévoles de cette course.

Pour Antoine, c'est l'esprit et la convivialité qui est particulière à Beaune : les gens viennent pour le vin, les animations et certains participants se déguisent pour la course. Pour ce Bourguignon, le tracé du parcours est un atout pour la région, une mise en valeur de tout l’environnement lié au vin grâce à la traversée de grands noms de vignobles de Bourgogne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.