Côte-d'Or : le président du département alerte sur l'explosion du nombre de mineurs étrangers isolés

Le président du conseil départemental de la Côte-d'Or, François Sauvadet, porte plainte contre X pour "suspiscions de réseaux organisés de passeurs implantés sur le territoire côte-d'orien et hors de ce territoire". 

François Sauvadet annonce sa décision lui-même, dans un communiqué daté de ce jeudi 6 octobre 2016.
Le président du conseil départemental (UDI) a porté plainte contre X pour suspiscions de réseaux organisés de passeurs. Par ce biais, il veut, écrit-il, "mettre un terme à l'exploitation intolérable de jeunes sans défense".

S'il n'est pas certain que ce genre de plainte aboutisse, François Sauvadet veut de cette façon tirer un signal d'alarme.
Le président du CD21 a déjà alerté l'Etat à ce sujet en juillet 2016 : le nombre de mineurs non accompagnés étrangers accueillis en Côte-d'Or depuis le début de l'année a augmenté de 45% par rapport à l'an dernier.
Selon les services du département, un grand nombre de ces jeunes gens sont issus de deux pays d'Afrique subsaharienne (Mali et Congo).

D'après François Sauvadet, "il apparaît très clairement que cette explosion du nombre des demandes d'accompagnement est le fait de réseaux organisés qui exploitent la misère humaine.
D'où son dépôt de plainte, même si, rappelle-t-il, sa collectivité continuera à assumer ses responsabilités et à remplir sa mission d'accueil.