Après les orages de grêle en Bourgogne, comment éviter les arnaques ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon avec Marie-Charlotte Duluc

Alors que la Bourgogne a été frappée par d'importants orages ces derniers jours, des entreprises de couvreurs profitent de l'urgence des sinistrés pour réaliser des interventions à des prix exorbitants. On vous donne ici quelques conseils pour éviter les arnaques.

Après le temps des intempéries, voici celui des réparations. Cette semaine, la Bourgogne a été frappée par plusieurs épisodes orageux qui ont provoqué d’importants dégâts sur leur passage. Désormais, la solidarité s'organise pour aider notamment les sinistrés à réparer leurs toits.

Alors que les couvreurs croulent sous les demandes, beaucoup font le choix de prioriser. Certains chantiers sont ainsi mis de côté par les entreprises qui interviennent en urgence sur les habitations frappées de plein fouet par les orages. Denis Bouley, couvreur, est présent ce vendredi matin sur la commune de Liernais (Côte-d'Or), fortement touchée par les intempéries.

Attention aux arnaques

"Ça fait trois jours qu'on est là, il y a des chantiers qui sont mis en attente. Comme on recherche beaucoup de couvreurs, on est venu ici pour aider les gens. C'est humain, il faut être solidaire", explique-t-il. 

Un peu plus loin, Laurent Bourriot a pu être accompagné par un professionnel. Il lui a pris 1 870 euros pour l'installation de 170 m2 de bâches. "On s'est renseigné sur l'entreprise qui est venue. Elle pratique des tarifs corrects et ils ont fait un super boulot", explique cet artisan plombier-chauffagiste. 

Quand vous appelez un couvreur, il va vous dire que c'est 10 ou 12 euros du mètre carré. Quand on vous dit 20 ou 30 euros, c'est interdit.

Celui-ci incite les autres sinistrés à prendre leurs précautions. Dans la période actuelle, certaines entreprises en profitent pour intervenir en échange de somme supérieure aux prix du marché. "Ils profitent du malheur des gens et de l'état d'urgence. Il faut faire attention. On veut tout de suite protéger sa maison, alors on prend le premier qui passe. Mais non, il faut faire attention", exhorte-t-il.

Un appel à la prudence de la part de la gendarmerie de Côte-d’Or

Sur son compte Facebook, la gendarmerie de Côte-d’Or rappelle alors les bons gestes à adopter face à "des personnes malveillantes qui tentent d’abuser des sinistrés en proposant notamment des bâches ou des réparations à des prix exorbitants".

Les forces de l’ordre indiquent ainsi que tout bâchage de toit doit être conduit par un couvreur professionnel. Pour s’en assurer, les gendarmes du département conseillent de :

  • contrôler la raison sociale de l’entreprise ici.
  • demander une carte professionnelle.
  • demander un avis devant comporter toutes les mentions légales.
  • ne faire aucune avance d’argent pour les travaux.

"Le principe étant que le couvreur effectue les travaux et que l'assurance règle ensuite", précise la gendarmerie de Côte-d’Or. En cas de doute, les gendarmes appellent alors à procéder à un signalement sans délai à leurs services.

Pour éviter toute fraude et vous aider dans vos démarches, les pompiers et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat mettent également à disposition la liste des couvreurs du département.