​​​​​​​COVID-19 : des chefs japonais ont offert cent repas à l'hôpital de Dijon pour donner des forces au personnel

La Bourgogne-Franche-Comté est une des régions les plus touchées par l’épidémie de COVID-19. Le CHU de Dijon est en pointe dans cette guerre contre le coronavirus. Des chefs japonais installés en Bourgogne ont décidé d’offrir 100 repas à ceux qui sont en première ligne face à la maladie.

Des chefs japonais installés en Bourgogne ont offert une centaine de repas au personnel du CHU de Dijon.
Des chefs japonais installés en Bourgogne ont offert une centaine de repas au personnel du CHU de Dijon.

Quelques douceurs pour soutenir les héros de l’hôpital

Médecins, infirmières, aide-soignantes, personnel technique et administratif… Tout le personnel du CHU François-Mitterrand est sur le pont depuis plusieurs semaines pour faire face à la vague de coronavirus qui déferle sur la région et qui a déjà fait de nombreuses victimes.

Les initiatives se multiplient pour soutenir ces héros du quotidien qui accomplissent un travail extraordinaire : un boulanger a envoyé des viennoiseries, un restaurateur a apporté des pizzas, etc.

 

Cette fois, ce sont des chefs japonais qui ont dit "merci" ("arigato" en japonais) à tous ceux qui prennent en charge les malades.
"C'est naturel", dit Takashi Kinoshita, chef du Château de Courban, en Côte-d'Or, dont le restaurant (une étoile au Michelin) est fermé depuis le 14 mars. "Chez nous, quand il y a une catastrophe naturelle ou sanitaire, on cherche ce qu'on peut faire. Il faut toujours penser aux autres."

Il a lancé le mouvement la semaine dernière en offrant déjà une centaine de repas. Depuis, "mes copains chefs japonais m'ont appelé et se sont associés. Chacun prépare ses plats", précise Takashi Kinoshita.

 
Des chefs japonais installés en Bourgogne ont décidé d’offrir 100 repas au personnel du CHU de Dijon qui est en première ligne face à la maladie.
Des chefs japonais installés en Bourgogne ont décidé d’offrir 100 repas au personnel du CHU de Dijon qui est en première ligne face à la maladie. © Damien Rabeisen
 

Gougères à l'époisses, macarons à la moutarde, crumble poire-kalamansi…

Après sa première livraison solo la semaine dernière, le chef a reçu de nombreux messages du personnel. "Ils me remercient et me disent que ça leur donne des forces".

A chaque fois, les consignes de sécurité sanitaire sont respectées à la lettre. C’est sur un parking, situé à bonne distance du CHU de Dijon, que la centaine de plateaux repas a été livrée dimanche 5 avril 2020.

Les entrées (crème d'asperges et oeuf poché huile de noisettes) ont été confectionnées par Tomofumi Uchimura, qui officie au restaurant Stéphane Derbord, à Dijon.

Le plat chaud (paleron de boeuf braisé au pinot noir) a été mitonné par Keigo Kimura (chef du restaurant une étoile L'Aspérule à Dijon) et Keishi Sugimura (du restaurant étoilé Le Bénaton, à Beaune).

Les mises en bouche (gougères à l'époisses et macarons salés à la moutarde de cassis) ainsi que le dessert (mousse légère de chocolat au lait en verrine, crumble poire-kalamansi) sont l'oeuvre de Takashi Kinoshita et de Sae Hasegawa (la chef pâtissière du Château de Courban).

Tout a été cuisiné grâce aux dons des restaurants et des producteurs. "On va continuer. La semaine prochaine, on devrait livrer à l'hôpital de Beaune, puis celle d'après à Troyes, dans l’Aube", promet Takashi Kinoshita.

 Reportage de Sylvain Bouillot, Damien Rabeisen, Gabriel Talon et Valérie Jonnet avec :
-Takashi Kinoshita, chef cuisinier au Château de Courban
-Enrico Ferrari, boulanger à Auxonne
-Manon Darbot, infirmière au centre hospitalier d’Auxonne
-Marlène Yvray, infirmière au centre hospitalier d’Auxonne
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société gastronomie culture solidarité international