COVID-19 : un appel est lancé aux bricoleurs afin de fabriquer des visières de protection pour les soignants

Un appel est lancé aux entreprises et aux particuliers qui possèdent une imprimante 3D. Tous sont invités à rejoindre la bataille contre le COVID-19 en aidant à fabriquer des visières pour les hôpitaux, les Ehpad, les infirmières, mais aussi les caissières, etc.
 
Les imprimantes 3D facilitent la fabrication de visières contre COVID-19
Les imprimantes 3D facilitent la fabrication de visières contre COVID-19

Alors que l’épidémie de coronavirus COVID-19 monte en puissance, la pénurie de matériel de protection se fait cruellement sentir.

Face à cette situation, partout des groupes de "makers" ont répondu "présent". Objectif : aider les personnels soignants démunis, mais aussi tous les professionnels en contact avec le public (caissières, ambulanciers, fonctionnaires, pompiers, etc).
 

Des visières avec un coeur en relief pour le CHU de Dijon


C’est ainsi que le groupe Facebook visière solidaire -covid19-Côte-d'Or 21 a vu le jour.
A Dijon, Genlis, Mirebeau-sur-Bèze, etc, dans tout le département, des bénévoles proposent du matériel et des fournitures pour fabriquer ces visières. Des modèles homologués sont mis à la disposition de ceux qui possèdent des imprimantes 3D.

Grâce à cette extraordinaire chaîne de solidarité, plus de 300 exemplaires ont déjà été créés et distribués.
Plusieurs dizaines de visières ont été proposées au CHU de Dijon, avec "un coeur en relief comme marque d'attention pour le CHU de Dijon, le corps médical, les autres services de l'état et les commerces de proximité. De plus, cela permet de reconnaître l'appartenance au groupe visière solidaire de Côte-d'Or", expliquent les coordonnateurs qui organisent des réunions quotidiennes. 

Le but est de centraliser les informations pour "ne pas avoir à réinventer la roue tous les jours".

Des groupes Facebook semblables ont vu le jour en Saône-et-Loire, dans l’Yonne, en Franche-Comté

 
Les visières fabriquées au Fab-Lab de Luxeuil
Les visières fabriquées au Fab-Lab de Luxeuil © Fab-Lab Luxeuil

 

Des matériels de protection contre le COVID-19 distribués gratuitement


Des particuliers, des entreprises et des fablab ont rejoint cette action coordonnée de production de visières lancée dans toute la France. 

"Les partenaires qui nous donnent des fournitures ou des fonds sont très variés : il y a par exemple l'entreprise de solutions logistiques Savoye, la papeterie Fib ou encore le Carrefour Contact de Mirebeau", explique Thibaut Sizun, bénévole à Kelle FabriK, un Fablab dijonnais.
Il y a aussi Proteor, le leader français de l'appareillage orthopédique externe dont le siège social est à Dijon. "Grâce à sa machine d'impression 3D, Proteor pourra fabriquer jusqu'à 70 visières par jour, alors qu'un particulier peut en confectionner une dizaine au maximum."


Pour fabriquer des visières, il faut des feuilles de plastique transparent A4, des élastiques de maintien confortables et un support en plastique. Ces matériels de protection sont fabriqués en licence open source. "On bénéficie d'un système d'intelligence collective mis en place par les Italiens qui ont dû affronter l'épidémie de COVID-19 avant nous. Grâce à cela, nous avons eu accès à des plans de visière déjà prêts."
 
Loïc Leroy fait tourner ses imprimantes 3D 24 h sur 24 h pour fabriquer des visières de protection destinées à protéger du COVID-19.
Loïc Leroy fait tourner ses imprimantes 3D 24 h sur 24 h pour fabriquer des visières de protection destinées à protéger du COVID-19.



Ces visières sont distribuées gratuitement. Elles ne peuvent pas remplacer les masques médicaux type FFP2. Mais, elles protègent contre les projections (postillons, salive, sécrétions…) et elles empêchent aussi de porter ses mains à son visage par réflexe. 

Des objets bienvenus dans les Ehpads, les résidences services pour les seniors, les cabinets d’infirmières, les laboratoires d'analyses, etc.

 Reportage d’Anne Berger, Amélie Douay et Patrick Jouanin en Côte-d’Or avec :
-Nadine Olanda, couturière
-Romain Morizot, directeur général Stand 21 Racewear
-Jacqueline Leclercq
-Nicole Baudère
-Loïc Leroy

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société solidarité