Défendre le droit des personnes LGBT+, l'engagement de Lucile Royer Escoffet à Dijon Métropole

Publié le
Écrit par Alexandre Lacroix .

Elue "Rôle modèle alliée", Lucile Royer Escoffet s’engage au quotidien dans l’équité de traitement du personnel LGBTQI+ au sein de Dijon Métropole. Un travail au jour le jour entre actions d’éclats et « petits riens ».

De la signature de la charte d’engagement « L’Autre Cercle » en 2015 au renouvellement du label Diversités en 2022, Lucile Royer Escoffet est volontaire quand il s’agit de promouvoir le droit de tous et de combattre les discriminations. L’association « L’Autre Cercle » qui lutte pour l’égalité des chances des personnes LGBT+ en milieu professionnel l’a d’ailleurs élue en 2021 « Rôle modèle alliée».

Le droit des personnes LGBT est un sujet dont il faut parler sans honte et sans peur. Et pour libérer la parole, le mieux est de la prendre et de dire : moi je m’engage !

Lucile Royer Escoffet, directrice déléguée aux ressources humaines de Dijon Métropole

Rôle modèle alliée ?

durée de la vidéo : 01min 07
Le droit des personnes LGBT dans le monde du travail, par Lucile Royer Escoffet, responsable RH à Dijon Métropole ©France 3 _ Alexandre Lacroix

Lucile Royer Escoffet ne fait pas partie des personnes homosexuelles ou transgenres, mais elle en défend les droits dans son rôle de responsable des ressources humaines. "C’est toujours bien de se mobiliser pour ses propres droits, de réfléchir à ses devoirs aussi. Moi j’étais motivée par la défense du droit des autres." raconte-t-elle. Déjà à l’action dans la lutte des discriminations et de l’égalité Homme/Femme, elle et son service ont développé une politique inclusive des personnels avec les partenaires associatifs.

Le droit des personnes LGBT, comme d’autres minorités, n’est pas une question identitaire c’est une question universelle. Une question qui influe sur la cohésion sociale !

Lucile Royer Escoffet, directrice déléguée aux ressources humaines de Dijon Métropole

Elle le dit elle-même, ce n’est pas toujours aussi spectaculaire que quand elle participe à l’installation du drapeau arc-en-ciel sur le fronton de la mairie de Dijon le 17 mai (journée mondiale de lutte contre l’homo/trans phobie). Son engagement, c’est un travail de tous les jours, des « petits riens », et parfois par des dossiers plus conséquents comme la mise en place des congés parentaux pour les couples homosexuels en cours de PMA.

Son rôle de modèle alliée lui a permis d’aller témoigner de ses actions auprès d’autres entreprises et collectivités débutant elle-même dans le parcours de lutte contre les discriminations. Et c’est aussi cela que souhaite Lucile Royer Escoffet, le développement des pratiques inclusives dans l’ensemble du monde du travail. Sa démarche est d’autant plus exceptionnelle que le secteur public est très en retard sur la question par rapport au secteur privé selon les chiffres du baromètre LGBT+ 2022 IFOP/L’Autre Cercle.

Même si ces chiffres indiquent une certaine amélioration des conditions de vie au travail, ils démontrent aussi qu'il reste de nombreux progrès à faire pour le droit des personnes LGBT.

Nouveau rôle, même combat

Cette année, Lucile Royer Escoffet était membre du jury pour élire les 100 « Rôles modèles LGBT+ & allié-es», et c’est avec un grand plaisir qu’elle passe la main à d’autres qui s’engagent comme elle dans la lutte pour la visibilité et l’égalité.

Je ne comptais pas m’incruster ! Plus il y a de gens motivés et mis en lumière, plus grande sera la visibilité de l’action, et meilleure sera son résultat.

Lucile Royer Escoffet, directrice déléguée aux ressources humaines de Dijon Métropole

La directrice tourne donc une page de son parcours, mais indique que « Nous continuerons à travailler avec les associations comme L’Autre Cercle ou Aides, et à poursuivre nos efforts pour une inclusion toujours plus juste. » Dijon Métropole devrait d’ailleurs reconduire la signature de la charte d’engagement l’année prochaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité