Deux mois après les inondations, les sinistrés en Bourgogne attendent toujours leur assurance : "on se sent délaissés"

Reportage à Semur-en-Auxois et Venarey-les-Laumes, comment vont les sinistrés des inondations d'avril 2024 ? ©A.Debray / Z.Douche / P.Sabatier / France Télévisions

Les inondations d'avril 2024 ont causé des dégâts importants dans plusieurs communes de Côte-d'Or. À Semur-en-Auxois et Venarey-les Laumes, plusieurs habitants se sentent "abandonnés" : les estimations des travaux sont élevées et pour certains, elles n'ont même pas encore commencé.

"On se sent délaissés. Seuls. C'est comme quand on s’est retrouvé avec l’eau dans la maison, on n'a aucune aide", souffle Nicolle Lhomme, dont la maison située à Venarey-les-Laumes avait été inondée en avril. 

La demeure de Nicolle comporte toujours des traces d'humidité : "ça sent mauvais et en plus niveau santé, ça ne doit pas être trop ça." 

Ces stigmates sont d'autant plus durs à supporter pour Nicolle que les experts, censés constater les dégâts, ne sont intervenus que le jeudi 6 juin, en visioconférence.

► À LIRE AUSSI : Inondations et assurances : nos conseils pour être vite et bien indemnisé après les crues exceptionnelles

Même son de cloche pour Béatrice, habitant en face de chez Nicolle. L'assurance ne se déplacera que le 3 juillet 2024, trois mois après les dégâts.

"On est touché moralement, nos biens sont abîmés, des choses qui nous tenaient à cœur ont dû être mises à la poubelle", confie la sinistrée de Venarey-les-Laumes.

Une fois les détériorations constatées par les experts, les habitants devront encore attendre pour les réparations.

1,2 million d'euros de travaux pour la mairie de Semur-en-Auxois

Dans cette commune, l’ancienne scierie a subi énormément de dégâts, à tel point qu’elle va être détruite prochainement. Le pont Pinard a été fermé a la circulation, des fissures dues a la montée des eaux ont endommagé le dessous de l’édifice.

La rue chaude, perpendiculaire au pont Pinard, a aussi subi des dommages de la montée de l'Armançon, rivière qui traverse la commune.

La rue a été submergée par les eaux, et le parapet, qui la longe, est tombé dans la rivière. Le mur qui est en dessous s’est également effondré. "Ce sont des travaux à faire rapidement pour rétablir la circulation et sécuriser les habitations", explique Catherine Sadon, maire de Semur-en-Auxois.

Le coût global des travaux est estimé à 1,2 million d'euros, une somme considérable pour la mairie dont le budget annuel avoisine les 250 000 euros. La maire attend que le fond des catastrophes naturelles aide la commune.

Si la météo annonce le retour du beau temps en Côte-d'Or, les communes sinistrées et leurs habitants, préféreraient qu'elle annonce plutôt comment se faire aider financièrement, afin de réparer rapidement les dégâts liés aux inondations, survenues il y a deux mois déjà.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité