Crues à répétition en Bourgogne : un nouveau village inondé en Saône-et-Loire, "c'est dur, trop dur"

À Laizy, en Saône-et-Loire, 25 habitations ont été touchées ce dimanche 5 mai par des inondations. À cause de fortes précipitations, la Gourgeoise, affluent de l’Arroux qui avait débordé il y a moins d’un mois, est brusquement sortie de son lit, réveillant les riverains.

"Ça va sentir mauvais, il y a de la moisissure qui va monter sur les murs, c’est dur, trop dur. En plus, il y a mon mari qui n’est pas en forme", confesse au bord des larmes Danielle Genaud, retraitée dont la maison a été inondée ce 5 mai. La sinistrée peut heureusement compter sur l’aide de ses voisins pour nettoyer son domicile de Laizy, près d'Autun en Saône-et-Loire. Ici, c'est la Gourgeoise qui a débordé.

La Gourgeoise n'avait jamais débordé

Ce cours d’eau n’était pourtant jamais entré en crue auparavant. Dans la soirée du dimanche 5 mai, ce sont des précipitations de l’ordre de 50 à 60 mm d’eau qui sont tombés en moins de 20 minutes, créant cette inondation, selon le maire du village.

"Sur une période de 24 heures, on a même eu des précipitations supérieures à 80 mm d’eau. La rivière a réagi à sa manière, en sortant brutalement et rapidement de son lit, pour pénétrer dans les habitations", ajoute Michel Ménager, le maire. Dans la nuit du dimanche au lundi, l'Arroux, lui, est monté d'un mètre.

En Bourgogne, les quatre départements - l'Yonne, la Saône-et-Loire, la Nièvre et la Côte-d'Or restent en alerte jaune aux crues ce mardi 7 mai. Dans la Nièvre, L'Aron pourrait déborder dans la journée du mardi.

Des inondations à répétition en Bourgogne

Ce début d'année 2024 est placé sous le signe de la pluie en Bourgogne-Franche-Comté. En mars et en avril, la région avait déjà subi de fortes crues. Lors du week-end de Pâques, les inondations avaient été qualifiées de centennales, "du jamais-vu".

► À LIRE AUSSI : VRAI OU FAUX. Inondations en Bourgogne : les crues de l'Arroux et de l'Armançon sont-elles "absolument historiques" ?

De gros dégâts avaient été enregistrés un peu partout : à Semur-en-Auxois, les habitants de la partie basse de la ville avaient vu l'eau monter en quelques instants seulement, créant un cours d'eau furieux qui a même emporté un muret de pierres. Le parc zoologique de l'Auxois, à Arnay-sous-Vitteaux, avait aussi été inondé.

À l'Isle-sur-Serein dans l'Yonne, 20 habitations avaient été envahies d'eau, dont certaines jusqu'à 40 centimètres. Même scénario à Autun, où ce sont 30 maisons et locaux qui avaient été touchées. 

Il y a une semaine, ce sont des orages supercellulaires de grêle qui se sont abattus dans la région de Chablis et de Tonnerre, dans l'Yonne. En 20 minutes à peine, une large partie du vignoble a été détruite. Les viticulteurs redoutent des pertes de 100 % par endroits. 

► À LIRE AUSSI : VIDÉO. Un orage supercellulaire ravage les vignes de Chablis : "Ça nous a arraché les larmes", les viticulteurs constatent les dégâts

► Avec Fabienne Acosta et Zahra Douche

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité