PHOTOS. Inondations en Bourgogne : "les voisins ont 60cm d'eau", la Côte-d'Or et l'Yonne passées en vigilance rouge

Ces dimanche 31 mars et lundi 1er avril, plusieurs cours d'eau de Bourgogne sont sortis de leur lit à cause des fortes pluies. Les secteurs d'Autun, Étang-sur-Arroux (Saône-et-Loire) et Semur-en-Auxois (Côte-d'Or) sont particulièrement touchés. La Côte-d'Or et l'Yonne ont toutes deux été placées en vigilance rouge.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

On prend les mêmes et on recommence. Trois semaines après les importantes inondations qui ont frappé la Bourgogne, plusieurs cours d'eau sont à nouveau entrés en crue. C'est le cas notamment de l'Armançon, entre la Côte-d'Or et l'Yonne, et de l'Arroux et de ses affluents, en Saône-et-Loire.

L'Armançon en rouge, la Brenne en orange

En Côte-d'Or, c'est principalement dans le secteur de Semur-en-Auxois que des inondations sont à déplorer. Des pompiers de la commune ainsi que des équipes de sauveteurs nautiques ont été déployés sur place et ont procédé à des opérations de reconnaissance. Plusieurs rues sont toujours inondées et non-accessibles. Un mur de protection de 40 mètres de long a même été emporté par le cours d'eau.

► À LIRE AUSSI - TÉMOIGNAGES. Inondations en Bourgogne : "tu te dis que tout est foutu !", la détresse des victimes des crues à répétition

En prime, 14 personnes ont été "mises en sécurité" dans une salle municipale. Selon la maire de Semur-en-Auxois, Catherine Sadon, l'ampleur de la crue est en partie due au débordement du barrage de Pont-et-Massène, à quelques kilomètres de là. En fin de matinée ce lundi, l'Armançon a été passé en vigilance orange, puis en rouge en début d'après-midi.

L'Armançon a également débordé à Athie, où des opérations de reconnaissance sont là aussi en cours, indique le SDIS de Côte-d'Or. De son côté, le Serein, un affluent de l'Yonne, sorti de son lit notamment dans la commune de Précy-sous-Thil, est toujours en vigilance jaune. C'est aussi le cas de la Seille et de l'Ouche, cette dernière ayant débordé dans plusieurs communes comme Fleurey-sur-Ouche et Velars-sur-Ouche.

Dans le département, la Brenne a été passée en vigilance orange. D'après les informations fournies par les pompiers de Côte-d'Or, elle a débordé à Venarey-lès-Laumes, contraignant les clients du camping à être déplacés.

"C'est la première fois qu'on en a autant"

Lors des crues de début mars, plusieurs villages du bassin de l'Arroux - notamment Étang-sur-Arroux, Rigny-sur-Arroux et Vendenesse-sur-Arroux - avaient subi de lourds dégâts. Dégâts qui pourraient être amenés à se reproduire : ce lundi 1er avril, la rivière est placée en vigilance orange. La Loire nivernaise, l'Aron, la Bourbince et la Saône sont quant à elles en jaune.

► À LIRE AUSSI - Crues exceptionnelles en Bourgogne : comment VNF, "le peuple de l'eau", fait face à la crise

À Voudenay-le-Château, l'Arroux a débordé à un niveau "jamais vu", indique Claude, un habitant. "D'habitude, ça arrive sur la route mais ça ne rentre jamais dans les maisons. C'est la première fois qu'on a autant. Là, les voisins en ont 60 centimètres chez eux !"

À Autun, trois familles ont été évacuées à la demande des pompiers. Elles avaient déjà été évacuées lors des précédentes inondations début mars. "Les mêmes causes produisent les mêmes effets, fortes précipitations, sols gorgés d’eau… pour les habitants qui ne sont pas habitués à cette ampleur et récurrence, deux fois un événement exceptionnel en quinze jours, ce n'est pas facile", déplore le maire (MoDem) Vincent Chauvet.

Ce lundi en début de soirée, la Côte-d'Or et l'Yonne étaient encore en vigilance rouge crues, la Saône-et-Loire en orange.