"En deux heures, ça a débordé très vite" : dans l'Yonne, ce village s'est réveillé dans l'eau

Ce lundi 11 mars, les habitants de l'Isle-sur-Serein (Yonne) se sont réveillés avec de l'eau partout, parfois même dans leurs habitations. Les rues du village ont été inondées suite au débordement du Serein. 93 logements ont été privés d'électricité pendant des heures.

Scénario catastrophe au réveil pour les habitants de l'Isle-sur-Serein (Yonne). Ce lundi 11 mars, ils se sont retrouvés les pieds dans l'eau. La place principale du village, situé à 50 kilomètres d'Auxerre, était complètement inondée. 

En cause ? Le Serein, le cours d'eau traversant ce village, est sorti de son lit suite aux très fortes pluies qui se sont abattues dans le sud du département. L'Yonne qui est d'ailleurs toujours en vigilance orange ce lundi soir. Le maire du village a très rapidement été dépassé par les évènements.

"En deux heures, cela a débordé très vite. Cela a pris d'énormes proportions. On pensait passer à travers mais, au final, non," explique Stéphane Morel (SE). Ce lundi, à dix heures, 50 à 60 centimètres d'eau inondaient la place centrale du village.

Globalement, ce niveau n'avait pas été atteint depuis les inondations de mai 2013. À l’époque, le Serein avait gagné entre 1 mètre et 1 mètre 50 par rapport à son niveau habituel. Dix ans plus tard, cet épisode est dans toutes les têtes. "En 2013, on en avait plus que ça," estime un habitant.

93 logements coupés d'électricité pendant des heures

Par rapport aux inondations vécues dans le Nord et le Sud-Ouest, les dégâts sont moindres. 93 habitants ont tout de même été privés d'électricité à partir de trois heures du matin. "L'armoire électrique trempe dans l'eau. J'ai donc décidé de ne prendre aucun risque. Avec Enedis, nous avons pris la décision de couper l'électricité," ajoute Stéphane Morel.

Le bar-tabac du quartier a été impacté par cette décision. Son activité a été mise à l'arrêt : "Plus de cartes bleues, plus de caisse enregistreuse," explique son gérant Jean-Luc Dubois. Ils ont donc été obligés de noter sur un carnet le nombre de clients qui passent.

Le manque à gagner a également été important : "dix à quinze clients" sont venus ce matin. Normalement, une "centaine" de personnes achète chaque matin dans ce bar-tabac.

Le courant est tout de même revenu à midi. Une accalmie bienvenue pour le maire de la ville. "En 2013, je pensais que c'était la dernière crue que j'allais connaître, mais non. Il faut faire face à la détresse humaine et la perte de biens précieux. C'est compliqué," a-t-il déclaré.

Le Serein est toujours en vigilance orange crue ce lundi soir.