Les astronomes au chevet de l’étoile Bételgeuse qui va peut-être mourir

Bételgeuse est une étoile géante, qui fait partie de la constellation d'Orion. / © AFP PHOTO / ESO / LESIA / P. Kervella
Bételgeuse est une étoile géante, qui fait partie de la constellation d'Orion. / © AFP PHOTO / ESO / LESIA / P. Kervella

Bételgeuse, qui est une des étoiles les plus brillantes de la Voie lactée, va-t-elle exploser ? Les astronomes du monde entier sont aux aguets. Eric Chariot, président de la Société d'Astronomie de Bourgogne nous dit pourquoi.
 

Par B.L.

Bételgeuse, une étoile géante, qui est presque 1 000 fois plus grosse que le Soleil


Bételgeuse est extrêmement brillante et on peut la distinguer à l’œil nu au sein de la constellation d'Orion dont elle fait partie. Mais, depuis quelques semaines, les astronomes scrutent Bételgeuse avec attention, car elle a perdu de sa luminosité. S’agit-il d’une émission de gaz qui masque son rayonnement ou de quelque chose de plus grave ?

"Les astronomes sont très intéressés, car cela signifie peut-être que Bételgeuse est en fin de vie", explique Eric Chariot, président de la SAB (Société d'Astronomie de Bourgogne). "Si c’est le cas, elle pourrait exploser en supernova, ce qui est très rare. Cela permettrait de comprendre un peu mieux ce phénomène qu’on n’a pas vu depuis 400 ans."

Si l’hypothèse de l’explosion de Bételgeuse se confirmait, "on pourrait la voir briller la nuit, mais aussi en plein jour, et ce pendant plusieurs semaines. Puis, elle disparaîtrait de la voute céleste. Cela transformerait radicalement la constellation d'Orion, qui serait amputée de son étoile la plus brillante", ajoute Eric Chariot.
 
 

Dans combien de temps Bételgeuse pourrait-elle disparaître ? 


"Bételgeuse a toujours eu un comportement un peu bizarre, mais en ce moment c’est comme si elle était malade et que tous les médecins se penchaient à son chevet", résume le président de la Société d'Astronomie de Bourgogne.

Il est impossible de dire avec précision à quel moment cette mort éventuelle pourrait intervenir. Peut-être dans quelques jours … ou dans des milliers d’années !

En attendant d’en savoir plus, ce phénomène sera bien sûr au programme de la prochaine séance d’observation qui aura lieu le samedi 1er février 2020 à l’observatoire des Hautes-Plates à Corcelles-les-Monts, dans l’agglomération de Dijon.

Comme chaque mois, tout le monde est bienvenu, même si le ciel n'est pas particulièrement dégagé. Des télescopes seront à la disposition du public et l’équipe de l’observatoire sera présente pour répondre aux questions et évoquer notamment l’état de santé de Bételgeuse.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus