• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Au pied du mur, Dijon joue son maintien en Ligue 1 face au PSG ce samedi

Les joueurs dijonnais doivent réaliser un exploit à Paris pour rester dans la course au maintien. / © JEFF PACHOUD / AFP
Les joueurs dijonnais doivent réaliser un exploit à Paris pour rester dans la course au maintien. / © JEFF PACHOUD / AFP

Deux points derrière le dernier non-relégable, Dijon espère toujours sauver sa place en Ligue 1. Mais pour cela, il va falloir ramener un résultat du Parc des princes pour l'avant-dernière journée du championnat samedi 18 mai. 

Par Camille Belsoeur

L'aiguille n'est pas loin de la zone rouge. Sur la route du maintien en Ligue 1, le Dijon FCO a pris du retard et l'avant-dernière étape pourrait être synonyme de panne sèche. Pour la 37e journée de Ligue 1, les Dijonnais affrontent au Parc des princes un PSG déjà champion de France. Déjà deux points derrière les derniers non-relégables, Caen et Monaco, les joueurs de Côte-d'Or ne doivent pas voir cet écart croître sous peine d'être condamné à la descente en Ligue 2 avant même leur dernier match de la saison face à Toulouse. 
 

Pour garder un peu d'espoir, il faudra donc dans l'idéal arracher au moins un match nul à Paris. Pas une mince affaire selon l'entraîneur dijonnais Antoine Kombouaré. 

"On n'a pas trop le choix. Le discours qu'on a tenu cette semaine, c'est qu'on veut jouer notre avenir sur la dernière journée contre Toulouse (vendredi 24 mai).Pour ça, il faut faire un bon résultat au Parc des Princes. Il ne faut pas se le cacher : il est possible que l'on soit en vacances, dès demain (samedi), selon notre résultat et ceux des autres. Alors malgré toutes ces statistiques négatives, on sait ce qu'on doit faire", a affirmé Kombouaré en conférence de presse vendredi 17 mai. 

Des Parisiens déjà en vacances ?

Le coach dijonnais espère tout de même pouvoir profiter d'une éventuelle décompression des Parisiens, pour qui le match ne présente pas d'enjeu. "Il faudra d'abord bien défendre, car même face à leur défense très remaniée, si on se découvre trop, ils nous feront mal et risquent de faire mouche à chaque attaque. Ils vont fêter leur titre de champion, ils auront peut-être la tête ailleurs, notamment les joueurs concernés par la Copa America. Ils jouent pour que dalle, alors que nous, on joue notre vie en Ligue 1"

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus