"Ça a été fini à la va-vite" : des Dijonnais se plaignent de fuites d'eau à l'écoquartier à côté de la Cité de la Gastronomie

Plus d'un an après la fin de la construction des derniers logements de l'écoquartier à Dijon en 2022, des problèmes continuent à être relevés par les habitants en mai 2023. Notamment des fuites d'eau chez des particuliers et dans un commerce.

Depuis l'inauguration des premiers bâtiments de l'écoquartier du Faubourg-Raines, de l'eau a coulé sous les ponts. Dans certains logements aussi.

Un travail "fait à la va-vite" ?

Les habitants interrogés supposent que des travaux ont été finis "à la va-vite" pour concorder avec l'inauguration de la Cité de la Gastronomie, le 6 mai 2022.

C'est aussi ce que peuvent entendre certains commerçants de l'avenue de l'Ouche comme à la pharmacie Arquebuse, au Potimarron, ou encore au salon de coiffure Coiff Création.

"J'entends parler de fuites au niveau des balcons, d'infiltrations d'eau, des problèmes avec des finitions de peinture... Beaucoup estiment que ça a été fait à la va-vite, pour terminer en temps et en heure."

Wendy

salon de coiffure Coiff Création

Wendy est affairée avec des ciseaux dans une main et une tondeuse dans l'autre. Une partie de ses clients provient de ces nouveaux logements, "un bénéfice" pour les commerces comme le sien.

Parmi eux, certains se confient sur leurs ennuis. "J'entends parler de fuites au niveau des balcons, d'inflitrations d'eau, des problèmes avec des finitions, de peinture... Beaucoup estiment que ça a été fait à la va-vite, pour terminer en temps et en heure."

Des "réglages" à faire dans des logements sociaux

Cheimaa se rend avec son fils chez une amie qui habite l'écoquartier en longeant un bâtiment qui abrite des logements sociaux avenue de l'Ouche. Elle y a vécu de juillet 2021 au 24 mars 2023. Le temps pour elle de relever plusieurs problèmes auxquels certains de ses anciens voisins ont aussi eu à faire face selon elle.

"Plusieurs fois, on a eu des problèmes avec les toilettes qui fuyaient", se rappelle-t-elle d'un ton agacé. "Le balcon ne s'évacuait pas, quand il pleuvait c'était très sale. Et pour des logements neufs, j'étais assez étonnée car c'était difficile de se chauffer quand il faisait froid."

"C'était surtout sur les premiers mois, maintenant ça va mieux. Il faut faire des réglages sur des bâtiments aussi récents, c'est normal." 

Pauline*

responsable de l'un des bâtiments

Pauline* est responsable de l'un des bâtiments de l'écoquartier. Des problèmes de ce genre, elle en a déjà vu ailleurs, alors elle tempère : "C'était surtout sur les premiers mois, maintenant ça va mieux. Il faut faire des réglages sur des bâtiments aussi récents, c'est normal." 

(*le prénom a été modifié pour conserver l'anonymat)

Des infiltrations d'eau dans une résidence

Raphaël habite dans la résidence AuthentiCité, juste derrière la Cité de la Gastronomie, depuis un an, et comme "deux ou trois" de ses voisins il a des soucis dans son logement. "J'ai deux infiltrations d'eau, une dans le salon et une dans la chambre", assure-t-il. "C'est venu après les premières pluies, pas tout de suite après mon installation." 

Il estime que ce n'est "pas très grave", ses principaux ennuis étant les murs humides qui font se décoller les plaintes et abîment la peinture. Pour tenter de résoudre ses problèmes, Eiffage, en charge de la construction de l'écoquartier, est déjà passé : "ils sont venus deux ou trois fois, mais ça continue. Ils doivent revenir le 11 mai, donc j'espère qu'après ça ira mieux."

Le dossier est suivi par la mairie

François Deseille, deuxième adjoint à la mairie de Dijon délégué aux finances et à la cité internationale de la gastronomie et du vin, suit de près le dossier, notamment celui de la résidence AuthentiCité. Il tient à rassurer les habitants du quartier : "C'est le lot de toute construction. Les gens se plaignent, c'est normal. On travaille avec Eiffage pour améliorer la vigilance face à ces problèmes."

"Il n'y a pas eu de délai imposé, ni de directives pour finir plus vite l'écoquartier." 

François Deseille

2e adjoint à la mairie de Dijon

L'élu encourage d'ailleurs à ce que les gens fassent part de leurs problèmes à la mairie. Pour répondre aux personnes qui pensent que les travaux aient pu être bâclés, François Deseille l'assure : "Il n'y a pas eu de délai imposé, ni de directives pour finir plus vite l'écoquartier." 

Des seaux pour contenir les fuites à Basic Fit

À l'opposé d'Authenticité, dans le même immeuble, se trouve le Basic Fit Dijon Raines. À l'entrée de cette salle de sport de nombreux clients affluent en début d'après-midi. Une employée nous ouvre les portes. À l'accueil, deux tuyaux apparaissent au plafond, c'est de là que l'eau s'écoule. 

"On a dû déplacer notre bureau, parce que les ordis risquaient de prendre l'eau", explique l'employée de Basic Fit. Elle est arrivée deux ou trois mois après l'ouverture de la salle en avril 2022 et elle y a toujours connu des soucis avec les fuites d'eau. Ces problèmes ont même contraint Basic Fit à déplacer certaines machines hors-service et à jalonner de seaux les endroits concernés.

"Il y a des fuites qui surviennent par temps de pluie, mais même quand il ne pleut pas on a de l'eau qui semble arriver des logements étudiants qui sont au-dessus", suppose-t-elle.

Des techniciens d'Eiffage sont venus plusieurs fois, mais leur dernière visite date d'il y a "quelques mois" selon la salariée. "Ils ont réussi à trouver d'où venaient certaines fuites, mais pour celles de l'accueil, c'est toujours en cours."

Eiffage met "tout en oeuvre" pour résoudre les problèmes

L'entreprsie Eiffage, en charge des travaux assure faire son possible pour venir en aide aux habitants concernés : "Nous comprenons et déplorons l’inconfort pour les habitants concernés et nous mettons tout en œuvre, avec nos entreprises partenaires, pour résoudre au plus vite les fuites et réparer les dégâts associés."

Après avoir mandaté plusieurs expertises pour comprendre d'où provenaient les différents soucis, Eiffage les identifie comme "souvent multiples et complexes". 

"Nous restons en lien constant avec nos acquéreurs et les locataires afin de les tenir informés de l’avancement de la situation. Des interventions sont prévues prochainement." 

Eiffage

Les problèmes que rencontre le Basic Fit Dijon Raines feront également l'objet d'une intervention planifiée "dans les prochaines semaines".