Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet : le tribunal confirme l'expulsion de l'association

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

6 000 euros sur 3 ans. C'est ce qu'a versé la ville de Dijon pour le fonctionnement de la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet. Aucune subvention de la part des autres collectivités. Criblée de dettes, la Cinémathèque doit être expulsée la dernière semaine de décembre.

Par CJ

Dijon aime le cinéma et les cinéastes. Il n'est qu'à citer les événements, devenus incontournables, qui chaque année font briller le 7e art dans la cité des Ducs : les écrans de l'aventure, les Rencontres Cinématographiques de Dijon organisées par la Société Civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs (ARP), par la ville de Dijon et la région Bourgogne Franche-Comté.

Mais paradoxalement, à Dijon, le patrimoine audiovisuel cinématographique fait figure de parent pauvre.

Dans le monde il existe environ 160 cinémathèques regroupées depuis 1938 au sein de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF). Leur mission est de sauvegarder, restaurer, valoriser les oeuvres du 7e art mais aussi de les valoriser. C'est ce que fait la Cinémathèque régionale de Bourgogne Jean Douchet. Mais avec des moyens dérisoires. 

Au dernier symposium de la FIAF, à Lausanne (CH), les congressistes ont pu s'intéresser au "cas" de la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet.
 
Bien qu'elle soit l'une des plus petites structures de la FIAF, la Cinémathèque de Bourgogne a présenté le bilan de ses activités. Un bilan très fourni et plus qu'honorable, compte tenu de ses très faibles moyens financiers.  
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Une cinémathèque animée par et pour des passionnés de cinéma

En plus de sa mission première, la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet a un programme, riche et varié, proposant tout au long de l'année diverses activités et événements à un public très large. Des ateliers, des expositions, des projections. Dernièrement elle a développé le premier espace régional expérimental de réalité virtuelle.

Depuis 2015 elle a lancé la Collecte des Archives Régionales " Ne Jetez pas vos Films". Elle a aussi organisé 5 rétrospectives en 9 ans.

C'est aussi un centre de ressources pour tout ceux qui ont besoin de se documenter sur le cinéma, chercheurs, étudiants, elle possède une collections de 30 000 documents (non-films). 
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
 
Si la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet a réussi à survivre, c'est en grande partie grâce à ses adhérents et à leurs cotisations. C'est aussi grâce à ses projets et ses actions d'éducation à l'image pour lesquelles, cette année, elle a reçu en tout 10 000 euros :  5 000 euros du Service de l'Education et 5 000 euros de la DRAC

Agréée par l'Education Nationale, la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet est aussi agréée " Service Civique " ce qui lui permet de fonctionner avec des jeunes qui sont rétribués par l'Etat. Sans oublier le travail des bénévoles qui renforcent l'équipe.

Mais malgré son utilité et tous les efforts déployés, la Cinémathèque Régionale de Bourgogne Jean Douchet va très mal. 
 

Le sort de la Cinémathèque est jeté


Avant 2017, la Cinémathèque était logée dans un bâtiment du C.R.O.U.S. mais elle a été priée de déménager. Trouver un nouveau local n'a pas été facile.

Ce n'est que grâce au soutien de l'un de ses indéfectibles adhérents que l'association gestionnaire de la Cinémathèque a pu se reloger près du centre-ville de Dijon, rue Parmentier, dans une ancienne salle de boxe, d'une vaste superficie (300 mètres carrés).

Un bien privé avec un loyer à payer. Mais, avec ses maigres revenus, la Cinémathèque s'est trouvée en peine de s'en acquitter régulièrement.

L'espoir d'obtenir des subventions a été déçu. L'association espérait toucher 20 000 euros par an. Hormis les 6 000 euros versés en 3 ans par la ville de Dijon pour le budget de fonctionnement de la Cinémathèque, aucune subvention n'est venue des autres collectivités locales.

Le propriétaire des lieux a été patient, mais il ne pouvait plus attendre. Il a assigné l'association gestionnaire de la Cinémathèque devant la justice pour récupérer les 60 000 euros de loyers impayés. 

 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
 

L'appel à l'aide de la Cinémathèque 

 
A la mi-novembre, des affiches de cinéma, des revues, des DVD et VHS, ont été mises en vente par la cinémathèque. Elle a bradé tout ce qu'elle possèdait en double, en triple, etc...

La cinémathèque a aussi lancé un appel sur une plateforme participative: "l'opération 300". L'idée? c'est qu'au moins 300 personnes deviennent adhérentes à la cinémathèque en prenant un abonnement de 10 euros par mois, ce qui serait suffisant pour permettre à la Cinémathèque de pouvoir payer son loyer de 3 000 euros par mois. 

Cet abonnement permet d'accéder à l’ensemble des services, de bénéficier d’un accès privilégié aux événements exceptionnels organisés par la Cinémathèque régionale de Bourgogne Jean Douchet et d'avoir accès à des tarifs réduits sur les activités déployées par la structure et auprès de ses partenaires.

"De nombreux dons et nombreuses ventes ont eu lieu. Malheureusement, cette somme est insuffisante pour couvrir le passif", indique Marine Hajduk, directrice de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet.

Le 20 novembre 2019, le tribunal de grande instance de Dijon a rendu une ordonnance signifiant l’arrêt du bail et l’expulsion de l’association. Celle-ci doit quitter les lieux la dernière semaine de décembre. 


Le président de la Cinémathèque régionale de Bourgogne Jean Douchet, Sylvain Vereycken, a adressé un courrier à l’ensemble des collectivités pour évoquer le problème d'expulsion pour cause de loyers impayés qui pèse sur l'association : ville de Dijon, Dijon Métropole, Conseil Départemental, Conseil Régional et à la Préfecture afin de les informer de la situation de la structure et de leur demander une subvention exceptionnelle pour pallier la dette de l’expulsion.

"À ce jour, seuls les services généraux de la ville de Dijon ont envoyé un courrier à la structure pour étudier la demande de subvention exceptionnelle demandée à hauteur de 60 000€.
Le prochain conseil municipal se déroulera le 25 novembre 2019. La Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet espère que la demande à la ville de Dijon sera étudiée et votée lors de ce Conseil. À l’issue de ce conseil municipal, en cas du refus d’apporter le soutien nécessaire à la structure, l’équipe dirigeante mettra un terme à l’ensemble des activités en vue de l’expulsion fin décembre", indiquent les responsables de la Cinémathèque de Bourgogne.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

 

Communiqué officiel de la Présidence de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet.

« La Collecte Locale des Archives Cinématographiques, association d’intérêt général gestionnaire de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet, a comparu en date du 30 octobre 2019 devant le Président du Tribunal de Grande Instance de Dijon (Référé), sur une assignation signifiée à la requête du propriétaire des locaux où elle réside.

Cette assignation requiert du Tribunal de Grande Instance de Dijon (Référé) de constater tant l’acquisition de la clause résolutoire contenue au sein du bail professionnel que la résiliation dudit bail professionnel ainsi qu’ordonner l’expulsion de l’Association et de condamner cette dernière à payer au propriétaire une somme de 60.000 euros environ correspondant à des loyers impayés. Cette somme correspond aux demandes de subvention présentées aux différentes collectivités depuis son installation au centre-ville dijonnais par l’association (20 000 euros/an) et qui n’ont pas abouties : l’association a reçu, en trois ans, 6 000 de subvention pour son fonctionnement.

Le délibéré de cette assignation sera rendu le 20 novembre : si la structure ne peut pas régler ces impayés avant cette date, le Tribunal de Grande Instance rendra une ordonnance signifiant l’arrêt du bail et l’expulsion de l’association. Cette expulsion, qui interviendra alors fin décembre, marquera l’arrêt de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet.

Nous avons alerté la Préfecture, la Présidence du Conseil Régional et Départemental ainsi que la Mairie de Dijon sur l’urgence de la situation. 

À partir de mardi 12 novembre, une braderie de soutien permanente dans nos locaux permettra à tous de soutenir le projet en achetant nos doubles et triples affiches, de rencontrer les permanents et de rejoindre l’appel des « 300″. Ce noyau de 300 personnes, adhérant pour 10 € par mois la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet, assureront l’implantation et la pérennité du projet.

Nous vous serions reconnaissant de bien vouloir vous faire l’écho de la situation et par la même permettre à la structure qui ne bénéficie d’aucun moyen de communication de se faire entendre. »
Pour toute information supplémentaire, vous pouvez contacter Marine Hajduk, Directrice de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet au 06.37.99.60.82

Sylvain VEREYCKEN—LAZOU
Président de la Cinémathèque régionale de Bourgogne – Jean Douchet

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus