Covid-19 : en Côte-d’Or ils chantent pour remercier les soignants

Elles deviennent souvent virales, ces vidéos de musiciens ou de chanteurs, confinés chez eux qui apparaissent à l’unisson à l’écran. En Cote d’Or, deux vidéos circulent actuellement pour soutenir les personnels soignants.

© Ville de Dijon
La réputation des Cadets de Bourgogne n’est définitivement plus à faire ! Leur chanson traditionnelle « Joyeux enfants de la Bourgogne » est déjà connue dans le monde entier. Une nouvelle version vient d’être publiée sur internet, rebaptisée cette fois « Glorieux soignants de la Bourgogne ».
 
L’objectif est clair, réadapter les paroles au contexte de crise sanitaire actuel, pour remercier et soutenir l’ensemble du personnel soignant de la région. Douze chanteurs ont participé à cet hommage, en s’enregistrant chez eux, et le résultat final permet de retrouver le chœur d’hommes, à l’unisson grâce à un montage. 
 
Les Cadets de Bourgogne chantent leur soutien aux personnels soignants

Les Cadets de Bourgogne rappellent ainsi leurs liens historiques avec le monde hospitalier. Le Clos de Vougeot, célèbre siège de la Confrérie du Tastevin, a toujours été liée aux hospices de Beaune notamment. Depuis l’arrivée du coronavirus Covid-19, des colis de produits régionaux sont aussi préparés sur place pour remercier les soignants des différents établissements.

Il était essentiel pour les Cadets de Bourgogne de continuer à apporter la bonne parole en soulignant leur soutien aux soignants dans cette période particulière. L’initiative est originale et marquante, tant la chanson connue de tous est réadaptée symboliquement à la crise. Ils ont, eux aussi, joué le jeu des outils digitaux pour partager leur soutien et permettre cette composition. C’est un chant qui, nous l’espérons, ira bien au-delà de la Bourgogne et touchera les soignants à travers le monde
Jean-Bernard Guiboux, Maître de Chapelle des Cadets de Bourgogne

C’est le Clos de Vougeot qui s’est occupé ensuite du montage et du mixage de la nouvelle chanson, et qui a communiqué les nouvelles paroles.
 
© Château du Clos de Vougeot
 

Hymne à la Joie inédit au Conservatoire de Dijon

A Dijon, autre registre musical ! Un tango à la fois lyrique et jazzy a été produit ce week-end par 26 artistes du Conservatoire de musique. Chanteurs, danseurs et musiciens, dirigés à distance  par le saxophoniste Nicolas Woillard, reprennent l’Hymne à la Joie, chacun dans sa discipline. Une vidéo qui prouve, là aussi, que le confinement n’empêche pas les bonnes volontés de se fédérer et de jouer ensemble.
 
JOY TANGO par le Conservatoire de Dijon

Le montage prend bien soin d’indiquer tous les soignants à qui s’adresse cet hommage : « médecins, infirmiers, ambulanciers, services de réanimation, Samu etc ». Mais l’énumération va plus loin, avec aussi, les routiers, caissiers, forces de l’ordre, agriculteurs, pompiers ou encore les livreurs. Bref, toutes les personnes dites « En première ligne » comme le titre donné au morceau.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société musique culture