• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Créat'Heure : Ulysse lacoste, sculpteur sur métal

© Antoine Marquet
© Antoine Marquet

À Beurizot, en Côte-d’Or, Ulysse Lacoste nous ouvre les portes de son atelier. Il est sculpteur sur métal, promet de vous émerveiller et de vous faire renouer avec votre âme d’enfant. Rencontre avec un homme aussi joueur que poète.

Par Antoine Marquet

Il n’a rien à envier à la mythologie grecque. Ulysse est né en 1981 et vit entre Paris et la Bourgogne, à Beurizot plus précisément. Du haut de ses 37 ans, le créateur est autant sculpteur sur métal que poète.

Je fais des jeux !


Avant même des sculptures.

L’odeur du métal chaud chatouillera peut-être vos narines mais vos yeux ne pourront occulter cette grande sculpture métallique. Plus haute qu’Ulysse, même debout sur son échelle. Elle est imposante mais est capable de rouler sur elle-même. Comment c’est possible ? Tout est pensé et bien calculé. Le monde ne serait-il qu’un vaste terrain de jeu scientifique où règnent les liens entre les volumes et les corps ? En tout cas, c’est ça la vision d’Ulysse.
A chacun son jouet ! Les sculptures sont d'abord réalisées en version miniature. / © Antoine Marquet
A chacun son jouet ! Les sculptures sont d'abord réalisées en version miniature. / © Antoine Marquet

Alliance entre la poésie et le métal

Ses parents étaient architectes et lui ont transmis la passion du dessin. Et quand il n’avait pas son crayon entre les doigts, c’est dans les sculptures monumentales en bas de chez lui qu’Ulysse trouvait son bonheur. Il jouait à l’intérieur des monuments et débordait d’imagination. Toujours d’ailleurs.

Après une formation aux métiers d’art, de la dinanderie plus précisément (le travail de la tôle de cuivre), Ulysse s’est dirigé vers des constructions pour le spectacle. Ses sculptures, il voulait leur donner vie dans des contextes de performance et de travail avec le corps, pas seulement en tant qu’objets de luxe.

Il nous l’assure : il n’y a pas de processus précis. Ulysse se pose des questions, sur le monde, son fonctionnement, quand il se promène. Peu importe l’environnement, le créateur s’interroge sur les rapports entre les volumes, les masses et les corps. Ulysse est amoureux du monde des sciences et s’est créé tout un univers autour de la gravitation et de la géométrie. Aucune sculpture n’est vraiment nouvelle… Tout naît d’un questionnement qui ouvre la voie à plusieurs solutions.
Ulysse n’exclut pas de faire marche-arrière au cours de sa création et prendre un autre chemin. Tout lui semble possible.

Le métal est un peu venu à lui comme ça il y a 15 ans. Il ne s’en est jamais laissé et avoue avoir encore beaucoup de choses à découvrir et travailler. Il ne rechigne pas à travailler le bois ou la pierre, mais le métal reste son plus fidèle allié et répond à toutes ses attentes.
 
L'agrès Alpha trône dans le jardin d'Ulysse. / © Ulysse Lacoste
L'agrès Alpha trône dans le jardin d'Ulysse. / © Ulysse Lacoste

Un grand enfant


Chacune de ses sculptures est d’abord réalisée à une échelle moindre. Toutes font la taille de jouets pour enfants, avant d’être agrandies, pour des acrobates. Ulysse met son imagination au service du spectacle. Les sculptures deviennent des agrès qui trônent sous un chapiteau ou en pleine rue, pour des démonstrations toujours plus impressionnantes les unes que les autres.

Sans aucune hésitation, Ulysse est le premier à s’installer à l’intérieur de ses créations pour en démontrer toute l’utilité et tout le potentiel.

Son atelier déborde de pièces métalliques aux formes originales. Toutes ses créations roulent, tournent sur elles-mêmes, reflètent la lumière du soleil. Les enfants s’émerveillent devant les mini-sculptures d’Ulysse. C’est pour cette raison qu’il anime des ateliers. Son travail s’inscrit dans des logiques pédagogiques : mathématiques, géométrie, sciences, physique. Sans pudeur, Ulysse confie qu’il est tout aussi émerveillé que les enfants pendant les ateliers. Leurs réactions le fascine car naturelles. Le lien est rapidement fait avec ce qu’ils voient tous les jours dans leur environnement.

Évidemment, Ulysse prend tout autant plaisir à discuter avec des personnes plus âgées. Il apprécie que certains aient un regard plus précieux. « C’est toujours une récompense de voir que les gens savent estimer le temps passé derrière une création. »
 
© Ulysse Lacoste
© Ulysse Lacoste

Une expérience immersive


Ulysse rêve de créer une sorte de parc d’attractions, avec des sculptures destinées aux performances et aux arts du spectacle. Un projet qui est en train de naître dans son jardin qui abrite certaines de ses œuvres. Jouer à l’intérieur des sculptures ? Bien-sûr. Petit ou grand, Ulysse n’a jamais abandonné son âme d’enfant.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montceau-les-Mines : des lycéens se donnent en spectacle pour les plus démunis

Les + Lus