DFCO : le club s'incline contre Lens (0-1) à cause d'une bourde de son gardien

Anthony Racioppi, le gardien suisse du DFCO, a permis à Lens d'inscrire un but gag dès la 23e minute. L'attaque dijonnaise, elle, n'est pas arrivée à se montrer dangereuse.

23e : l'attaquant lensois Arnaud Kalimuendo vient de marquer le premier, et seul, but du match devant un Anthony Racioppi dépité
23e : l'attaquant lensois Arnaud Kalimuendo vient de marquer le premier, et seul, but du match devant un Anthony Racioppi dépité © JEFF PACHOUD / AFP
Dijon s'enfonce. Bon dernier de Ligue 1 avant le match de cet après-midi, le club bourguignon a cédé pour la septième fois de la saison contre une solide équipe de Lens (0-1) et continue sur la lancée de son très mauvais début de saison.

Les Dijonnais peuvent à vouloir à leur gardien, Anthony Racioppi, fautif sur le but d'Arnaud Kalimuendo, à la 23 ème minute. C'est la malédiction des gardiens que de payer chèrement leurs erreurs et celle-ci coûte pratiquement à elle toute seule la défaite de son équipe. Recevant la balle après une passe en retrait de son défenseur, le gardien de 21 ans, international Espoirs suisse, a inutilement voulu dribbler l'attaquant lensois, prêté par le PSG, et celui-ci a facilement contré son dégagement, propulsant le ballon au fond des filets. Anthony Racioppi est arrivé cet été de l'Olympique lyonnais où il jouait les doublures d'Anthony Lopes. Propulsé numéro 1 devant Saturnin Allagbé depuis l'arrivée du nouveau coach, David Linarès, et de son adjoint, l'ancien Lyonnais Grégory Coupet, l'inexpérimenté portier a trouvé dans le coup-franc du Lensois Corentin Jean, juste avant la mi-temps, une manière de se racheter, partiellement, et de prouver sa valeur.

Dommage car jusqu'au but, et tout au long de la première mi-temps, les joueurs du DFCO, à défaut de se montrer dangereux offensivement, n'étaient pas particulièrement inquiétés par l'attaque lensoise.

La deuxième période ne fut pas plus fructueuse et les rentrées de Frédéric Sammaritano et d'Aurélien Scheidler à l'heure de jeu n'ont rien changé. Mama Baldé eut la balle d'égalisation au bout du pied à la fin du temps additionnel mais il ne cadra pas sa frappe.

Avec 4 points, 7 défaites et 4 matchs nuls, le DFCO est dernier, à cinq longueurs du 17e, Reims.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dijon fco football sport