• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : Bpifrance et la Région Bourgogne-Franche-Comté prêtent 1,1 million à Crossject

L’entreprise Crossject, née à Dijon, a mis au point un système d’injection révolutionnaire, qui fonctionne sans aiguille. Crossject vient d’obtenir un prêt de 1,1 million d'euros pour accompagner sa montée en puissance.
 

Par B.L.

Le laboratoire Crossject a été créé par d'anciens salariés des Laboratoires Fournier de Dijon.
La société a mis au point Zénéo, un dispositif sans aiguille destiné aux malades phobiques des piqûres, qui tremblent devant une seringue.

Le système Zénéo, qui se présente sous la forme d'un boîtier, propulse en moins d'un dixième de seconde la  solution à travers la peau. La société développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés à des situations d’urgence ou vitales : épilepsie, overdose, choc allergique, migraine sévère, crise d’asthmes…
 

Crossject veut devenir leader mondial des médicaments d’urgence auto-administrés

Pour cela, l’entreprise bénéficie de l’accompagnement de Bpifrance (la Banque Publique d’Investissement) et de la région Bourgogne Franche-Comté. Tous deux ont accordé conjointement à Crossject un prêt Innovation R&D et un prêt à taux zéro pour l’innovation d’un montant total de 1,1 million d’euros sur 8 ans, avec un différé de remboursement de 3 ans.

"Près de deux mois après le succès de notre augmentation de capital, l’obtention de ce financement - non dilutif - est une nouvelle avancée positive pour Crossject. Cet apport va nous permettre d’accroître et sécuriser nos capacités de production et de continuer à créer des emplois en Bourgogne-Franche-Comté", dit Patrick Alexandre, président du directoire de Crossject.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus