Dijon : les cadres de santé de l'hôpital en grève ce matin

Les cadres de santé manifestants devant le CHU de Dijon, le 10 décembre 2018 / © Marie Jolly FTV
Les cadres de santé manifestants devant le CHU de Dijon, le 10 décembre 2018 / © Marie Jolly FTV

Ce lundi 10 décembre, les cadres de santé du CHU de Dijon François Mitterrand débrayent pour rencontrer la Direction à 10h30. Ils dénoncent la pression  permanente qu'ils subissent et les difficultés d'organiser le travail dans les services.

Par F.L.

Une grève sur la mission des cadres de santé
Il sont une soixantaine de personnes environ ce lundi matin 10 décembre à manifester devant le CHU.
D'après les syndicats (Acteurs Santé CFE-CGC et CGT), le taux de participation à cette grève est de l'ordre de 70%.

Les cadres réclament une redéfinition de leurs missions au sein de l'hôpital, des moyens et du temps de travail nécessaire à leur exécution dans le respect et la législation est indispensable.
Un cadre de proximité est à l’interface de toutes les logiques et de tous les métiers au cœur de l’organisation des établissements de santé, ses missions se complexifient avec l’intensification de l’activité, la diminution de la DMS (durée moyenne de séjour), les contraintes budgétaires fortes et les multiples projets.

Une intersyndicale CFE/CGC et CGT 
Selon l'intersyndicale, les cadres "manquent de temps pour un management efficient et bienveillant"
De plus l'intersyndicale ajoute : 
"Aujourd’hui, le cadre gère une équipe mais ne prend pas soin d’elle. Les procédures de remplacements des agents sont souvent maltraitantes : les cadres rappellent les agents sur des repos, des CA… difficulté à motiver des équipes déjà en souffrance dans TOUS les secteurs.
  • pour mener les missions en lien avec la qualité et la sécurité des soins : Aujourd’hui, les mesures en lien avec les certifications et accréditations sont difficilement suivies.
  • pour mener des projets propres aux unités : pas de chevauchement d’équipes et effectifs au plus juste, pas de tuilage du cadre à son arrivée dans un nouveau service.
Augmentation du temps passé pour :
  • Des nouvelles missions
  • Quelques situations qui ne relèvent pas des missions propres du cadre 
Activité en tension permanente / Conditions de travail difficiles avec perte de sens :
  • La gestion de l’absentéisme.
  • Une gestion des équipes jour/nuit nécessite une présence régulière auprès des équipes de nuit, mais quid de l’amplitude horaire du cadre ?
  • Absence de continuité dans les tâches des cadres qui sont dérangés en permanence : téléphone, mail, sollicitations multiples et variées
Cadres formateurs
Activité qui se diversifie : nécessité de plus de temps"


L'interview de deux cadres de santé, receuillie par Marie Jolly et Romain Liboz
Dijon : grève cadres de santé CHU

 

Sur le même sujet

Les + Lus