Dijon : le CHU lance une plateforme de dons sur internet

Le CHU Dijon Bourgogne fait partie des établissements précurseurs dans la levée de fonds sur internet. Des projets sont présentés aux internautes et un appel aux dons est lancé pour financer des équipements, développer la recherche et améliorer l’accueil.

Le CHU de Dijon a présenté sa plate-forme de financement participatif (ou crowfunding, “financement par la foule”) : grâce aux dons des internautes, l’établissement veut acquérir de nouveaux matériels et équipements, développer la recherche et améliorer la qualité d’accueil.
Le CHU de Dijon a présenté sa plate-forme de financement participatif (ou crowfunding, “financement par la foule”) : grâce aux dons des internautes, l’établissement veut acquérir de nouveaux matériels et équipements, développer la recherche et améliorer la qualité d’accueil.


C’est quoi le financement participatif ou crowfunding ?

A l’occasion de la mise en ligne de son nouveau site internet, le CHU de Dijon a présenté sa plate-forme de financement participatif (ou crowfunding, “financement par la foule”) jeudi 2 juillet 2015. Les dons peuvent se faire en ligne par carte bancaire.

Grâce aux fonds récoltés, l’établissement veut acquérir de nouveaux matériels et équipements, développer la recherche et améliorer la qualité d’accueil.


"La démarche n’a pas pour but de pallier les contraintes financières de l’hôpital, mais bien de permettre aux personnes hospitalisées et aux visiteurs de bénéficier d’un environnement de santé plus confortable et accueillant", assure la direction du centre hospitalier.

Trois projets sont actuellement proposés au public 

Sonomètres en réanimation : Comment participer au rétablissement des patients ?


Le bruit fait partie des sources d’inconfort mises en avant par les patients des unités de réanimation.
Qu’il s’agisse de conversations animées ou de bruits d’alarme, les études montrent que le stress sonore a un réel impact sur le rétablissement des malades, ainsi que sur la concentration des équipes.

C’est ainsi qu’est née l’idée d’acheter cinq sonomètres pour les réanimations chirurgicales et les salles de soins post-interventionnelles. Ces instruments s’éclairent de différentes couleurs en fonction du niveau sonore perçu : vert, orange ou rouge. L’objectif est de permettre à tous (patients, visiteurs ou professionnels) de prendre conscience du bruit qui règne dans ces zones de soins.



Téléviseurs pour Champmaillot : Comment allier modernité et confort au sein d’un centre gériatrique ?

"Le réseau télévisuel de l’EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) Champmaillot est ancien. Il est équipé de téléviseurs analogiques qui perturbent le réseau numérique. La cohabitation de ces deux réseaux rend la qualité de réception décevante alors que les résidents ont difficilement accès à la TNT", explique la direction du CHU de Dijon. Le public est donc appelé à la rescousse pour remplacer les téléviseurs d’ancienne génération par des équipements numériques.

"Dans un premier temps, la générosité des internautes permettra de renouveler les téléviseurs personnels des résidents, actuellement au nombre de 25 sur le site de Champmaillot. Un beau coup de pouce au profit de nos aînés ! Dans un second temps, notre objectif sera le changement des 61 autres postes analogiques appartenant au parc du CHU", précise la direction.

© France 3 Bourgogne

Améliorer les accès à Bocage Central : Comment l’art peut contribuer à améliorer le vécu hospitalier de l’ensemble des usagers ?

Le CHU Dijon Bourgogne a décidé de faire appel à un artiste, dont l'oeuvre viendra enrichir et adoucir les parcours extérieurs menant au hall A de Bocage Central, accès principal de l’établissement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie internet