Dijon : comment tenir la braderie annuelle du Secours Populaire avec les mesures de sécurité sanitaire

Ce dimanche 20 septembre se tient à Dijon la grande braderie annuelle organisée au profit du Secours Populaire au Zénith de Dijon. Un événement incontournable pour les amateurs de produits culturels à bas prix, mais comment organise-t-on un tel événement en respectant les mesures sanitaires ?

La braderie solidaire se déroule au Zénith à Dijon
La braderie solidaire se déroule au Zénith à Dijon © FTV Damien Rabeisen
Chaque année en septembre, une célèbre enseigne de produits culturels et d'électroménager organise au profit du Secours Populaire une grande braderie. Pour cette 12 ème édition cette année, l'enjeu est important : pouvoir maintenir une collecte suffisante, alors que les bénéficiaires du Secours Populaire sont plus nombreux, tout en respectant les règles de sécurité sanitaire. L'année dernière 6600 personnes avaient été séduites par la braderie. 
Les chineurs toujours aussi curieux à se plonger dans les bacs à disques et livres de la Fnac
Les chineurs toujours aussi curieux à se plonger dans les bacs à disques et livres de la Fnac © FTV Sylvain Bouillot

Un contexte sanitaire et social nouveau

Pour David Lebugle, co-organisateur et directeur départemental du Secours Populaire, il fallait "malgré le contexte sanitaire" organiser cette braderie. En effet, selon lui, "on pense qu'on aura moins de monde et on a mis en place toutes les conditions de sécurité sanitaires pour accueillir le public".
Malgré tout, il s'agit d'obtenir un maximum de visiteurs, et compte-tenu du contexte, le directeur départemental du SPF est réaliste : "l'année dernière, on avait obtenu 170 000 euros. Cette année, quoiqu'il arrive, il y aura un manque à gagner pour la Solidarité en Côte-d'Or. Et le paradoxe, c'est qu'on a de plus en plus de familles à aider et les fonds vont être moindres. Donc il faudra trouver d'autres sources de financement pour pouvoir faire toute la solidarité qu'on voudrait cette année."
Dans le contexte particulier de cette année, l'association a collecté ses fonds de façon différente : "La part des donateurs privé a augmenté et on a des donateurs partenariats d'entreprise qui se sont mobilisés pour donner des fonds à l'association, plus les aides gouvernementales, cela nous a permis cette année de réimaginer la solidarité."
 
Dans chaque allée, un distributeur de gel hydroalcoolique pour les visiteurs
Dans chaque allée, un distributeur de gel hydroalcoolique pour les visiteurs © FTV Sylvain Bouillot

Protocole d'accueil et mesures barrière

Pour la partie organisation de l'évènement, les personnels du Zénith ont imaginé un dispositif différent des années précédentes. Karine Ripert, directrice du Zénith Dijon, détaille comment l'opération braderie 2020 se déroule : "En fait on a mis en place tout un protocole d'accueil et un nouveau sens de circulation. Le port du masque est obligatoire et on a mis du gel à disposition dans toutes les allées. Les autres années, l'entrée était libre. Là, on a limité la jauge à 500 personnes, pour voir comment cela se comportait. On a pu l'augmenter au fur et à mesure, on peut la monter si on le souhaite jusqu'à 1000 personnes."
Par rapport à la responsabilité d'organiser un tel évènement dans le contexte sanitaire actuel, la directrice du Zénith se veut confiante : "On avait mis tout en place, en accord avec la Préfecture. L'inquiétude c'était de savoir  si les gens allaient répondre présent, et ils sont là."

Les fonds collectés par le Secours Populaire français au cours de cette braderie permettront d'organiser des voyages à destination d'enfants, de familles et de seniors, ainsi que distribuer la solidarité en Côte-d'Or.

Le reportage de Sylvain Bouillot et Damien Rabeisen
Intervenants :

Dijon : comment tenir la braderie annuelle du Secours Populaire avec les mesures de sécurité sanitaire ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société coronavirus/covid-19 santé