Dijon. Forte hausse des demandes d’aide alimentaire au Secours populaire

Publié le
Écrit par Claire Lebret
Au Secours populaire de Côte-d'Or, l'aide d'urgence a augmenté de 40 % en un an.
Au Secours populaire de Côte-d'Or, l'aide d'urgence a augmenté de 40 % en un an. © Christophe Gaillard, France Télévisions

Depuis le début de la crise sanitaire, le Secours populaire a vu ses demandes d’aide alimentaire bondir. A l’antenne de Dijon, l’acquisition de deux nouvelles chambres froides va permettre à l’association caritative de répondre à cette hausse des bénéficiaires.

Ce mardi, il y avait beaucoup de monde dans les locaux dijonnais de l’association caritative. Comme tous les matins, une trentaine de bénéficiaires vient récupérer ici son colis. Conserves, laitages, fruits, légumes, un panier mensuel garni en fonction de la composition de la famille. Depuis 3 ans, pour ce couple, c'est une aide précieuse. “C’est pas suffisant mais une fois par mois, avec nos ressources pas très hautes, cela nous aide bien”.

Une aide alimentaire très demandée. Au Secours populaire de Côte-d'Or, l'aide d'urgence a augmenté de 40 % en un an. Chômeurs, étudiants, avec la crise sanitaire, l'éventail des demandeurs s'est considérablement élargi.  

Plusieurs bénévoles sont présents pour accueillir ce flot de bénéficiaires. “Il y a plus de demandeurs, des gens qui viennent en urgence comme des étudiants”, explique Dominique Parisot, bénévole au Secours populaire 21. Des sans-abris viennent aussi au quotidien.

Le nombre de bénéficiaires en Côte-d’Or a en effet augmenté de 15 % ce qui représente plus de 7.000 personnes. La raison, l’apparition de la crise sanitaire en mars 2020. Pour faire face, l’association prépare un plus grand nombre de colis alimentaires qu’il faut stocker dans des frigos.

Pour répondre à cette augmentation, la ville de Dijon, par l’intermédiaire du CCAS, centre communal d’action sociale, a doté l’antenne dijonnaise du Secours populaire de Côte-d’Or de deux nouvelles chambres froides. “L’acquisition de deux chambres froides par l’association et financées par la ville de Dijon, le CCAS et la CAF permettra de mener à bien les opérations d’aide alimentaire et garantir des produits frais et de qualité pour tous”, précise la municipalité de Dijon.
 

Le contexte sanitaire a renforcé l’impact économique sur les publics précaires.

Municipalité de Dijon

38.000 euros supplémentaires pour le Secours populaire

La somme annuelle allouée à l’association caritative de Côte-d’Or a donc augmenté cette année. “Dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’Objectifs et de Moyens (CPOM), la ville de Dijon participe à hauteur de 35.000 euros par an”, précise la municipalité. “Un abondement complémentaire portant à 38.000 euros le soutien annuel (CPOM 2022-2024) de la collectivité permet d’accentuer les actions menées par l’association”.

“Une meilleure qualité des colis”

Les nouvelles chambres froides, d’une valeur de 32.000 euros, tombent à point nommé pour les responsables de l’association bourguignonne. “C’est un équipement qui est devenu indispensable depuis la crise sanitaire puisqu’avant nous étions uniquement équipés de réfrigérateurs et de congélateurs”, explique David Lebugle, directeur départemental du Secours populaire 21.

Les produits collectés seront ainsi diversifiés et offriront un panel plus large aux bénéficiaires. "Être équipés de deux chambres froides nous permettra d'alimenter les produits alimentaires de produits frais et congelés, donc une meilleure qualité des colis qui seront distribués aux accueillis”, ajoute-il.

A cause de la pandémie et de la hausse de l'énergie, l’espace solidarité de Dijon n’est pas près de désemplir, les bénévoles vont continuer à fournir des colis aux plus démunis.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.