Cet article date de plus de 3 ans

Dijon : l’intoxication alimentaire dans la prison provoquée par une bactérie dans le poisson

Une centaine de détenus de la maison d'arrêt de Dijon ont été victimes d'une intoxication alimentaire. Elle est probablement dûe à une bactérie présente dans le poisson servi pour le repas. Tout acte de malveillance est exclu.

La maison d'arrêt de Dijon
La maison d'arrêt de Dijon
La cellule de soins de la maison d’arrêt a dû faire face à un afflux de patients dans la soirée du samedi 12 novembre 2016. Tous se plaignaient de maux de ventre.

Un plat de poisson servi avec de la mayonnaise est sûrement à l’origine de cette intoxication qui a touché une centaine de détenus sur 260 environ, indique Julien Romero, responsable de la communication de la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP). Des ordonnances ont été délivrées. 98 hommes ont été malades, 30 ont dû consulter, tout comme 12 femmes.

Des analyses ont été pratiquées sur les plats qui ont été servis et qui sont préparés dans les cuisines de l’établissement pénitentiaire par des prisonniers. Ces examens ont permi de déterminer qu'il s'agissait d'un problème lié à un aliment.

Selon ces éléments, il ne s'agit pas d'acte de malveillance. Les analyses de l'eau sont négatives. Des analyses plus poussées vont être effectuées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers alimentation société santé prison justice