L'association L214 interpelle les Dijonnais sur l'élevage intensif, propice selon eux aux crises sanitaires

Une manifestation de L214 a réuni une dizaine de personnes ce samedi 16 janvier place François-Rude à Dijon. L'association, connue pour ses infiltrations dans les abattoirs, déplore le rôle de l'élevage intensif dans le développement de futures crises sanitaires, telles celle de la Covid-19.

Une dizaine de manifestants de L214 ont investi la place François-Rude de Dijon ce matin du 16 janvier 2021.
Une dizaine de manifestants de L214 ont investi la place François-Rude de Dijon ce matin du 16 janvier 2021. © Caroline Jouret / France télévisions

"On subit les conséquences, mais qui agit sur les causes ?" C'est en brandissant ce slogan que l'association L214 a investi la place François-Rude à Dijon ce 16 janvier. Pour l'association, qui milite pour le bien-être animal, les pratiques actuelles d'élevage intensif (promiscuité des animaux, leur consommation d'antibiotiques) favorisent le développement de crise sanitaires comme celle de la Covid-19 que l'on connaît actuellement.

L'association antispéciste, rendue célèbre par ses vidéos choquantes réalisées lors d'infiltrations au sein d'abattoirs et d'élevages intensifs, demandent aux passants d'interpeller les élus locaux, afin de légiférer pour une agriculture plus éthique.

L214 prône notamment la diminution du nombre d'animaux élevés pour leur consommation, un soutien pour les éleveurs qui souhaiterait sortir de l'élevage intensif, et l'arrêt de l'installation de de nouvelles exploitations de ce genre en France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social agro-alimentaire agriculture coronavirus/covid-19 santé société