Dijon : la Ministre déléguée à la Ville Nadia Hai annonce des médiateurs supplémentaires

Publié le

La Ministre déléguée à la Ville Nadia Hai était en visite lundi matin 19 juillet à Dijon dans le quartier des Grésilles pour annoncer le déploiement de médiateurs, dans le cadre du programme des "Bataillons de Prévention".

Nadia Hai est Ministre déléguée à la Ville, elle exerce sous le giron du Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales de Jacqueline Gourault. Sa visite annonce le déploiement de médiateurs sur l'agglomération de Dijon.

Deux quartiers concernés dans l'Agglomération de Dijon

En se rendant dans le quartier des Grésilles, lundi 19 juillet, la Ministre déléguée à la Ville Nadia Hai a annoncé le déploiement de 24 éducateurs sur deux quartiers : les Grésilles à Dijon, et le quartier du Mail à Chenôve.
Ce sont des postes d'éducateurs de prévention, financés par moitié par le Ministère de la Ville et par la Métropole de Dijon.

À ces 24 postes d'éducateurs s'ajoutent 6 postes de médiateurs, dédiés au quartier du Mail à Chenôve. Ils seront couverts par le dispositif d'adultes-relais, financés par le Ministère de la Ville.

Les recrutements sont en cours, pour un effectif déployé avant l'hiver 2021, en octobre/novembre.

"Les bataillons de prévention", une alternative au "tout répressif" ?

La Ministre déléguée est venue aussi présenter le projet, qui consiste avant tout à déployer des moyens humains dans les quartiers pour "redonner de l'attractivité aux quartiers, pour que les gens y restent ou pour que d'autres viennent s'installer."

Nadia Hai milite pour la prévention dans les quartiers : "rétablir la sécurité et la tranquilité dans les quartiers ne passe pas que par le tout sécuritaire. Evidemment il faut y mettre des moyens pour renforcer les effectifs de police, renforcer les moyens entre la police et la justice [...] Mais je crois aussi en la prévention spécialisée, parce que j'estime que c'est le meilleur filet de protection contre la délinquance juvénile."

Le vocabulaire utilisé pour le déploiement de ces médiateurs et éducateurs peut s'apparenter à un vocabulaire guerrier. La Ministre l'admet totalement : "Bataillons de prévention", oui c'est militaire, c'est une équipe, un bataillon, avant tout. Aujourd'hui c'est un travail d'équipe. Une équipe qui va aller au combat pour la jeunesse de notre pays, contre la délinquance, contre les trafiquants."

Des quartiers à reconquérir

Le plan de déploiement des bataillons de prévention a été annoncé début avril 2021. Ils représentent 600 postes, qui seront déployés pour 45 quartiers prioritaires sur le territoire français. 
Dans ces 45 quartiers se trouvent 900 000 habitants, dont quelque 120 000 jeunes âgés de 11 à 25 ans.  L'opération s'effectue en deux phases : d'abord 300 recrutements d'ici mi-juillet et la seconde phase autorisera 300 médiateurs et éducateurs d'ici la fin octobre.
Les critères de sélection de ces quartiers reposent sur le nombre d'habitants, le nombre de jeunes présents, le degré de décrochage des jeunes et le nombre de familles en difficulté.

Le reportage de Marilyne Barate et Manuela Ibounda

Intervenants : 

  • Nadia Hai, ministre de la Ville
  • Sébastien Mourot, médiateur - Association Grand Dijon Médiation
Visite de la Ministre Déléguée de la Ville