Dijon. Perturbations attendues vendredi sur le réseau Divia

Publié le
Écrit par Gaël Simon

Le réseau Divia sera fortement perturbé ce vendredi 4 novembre à Dijon (Côte-d'Or). Un nouveau préavis de grève a été déposé par la CGT de Kéolis Mobilités pour la journée. La grève dure depuis mai dernier.

Le mouvement de grève se prolonge chez Divia. Les syndicats CGT et UNSA de Keolis Dijon Mobilités annoncent avoir déposé un préavis de grève pour la journée du vendredi 4 novembre. Le réseau de tramways et de bus sera donc fortement impacté.

Ainsi, dans un communiqué, Kéolis détaille la fréquence des transports en commun pour le jour de grève.

  • T1 : un tram toutes les 25 minutes de 5h30 à 00h15
  • T2 : un tram toutes les 30 minutes de 5h30 à 00h15
  • Les Lianes proposent un bus toutes les 25 - 30 minutes
  • Corol et B10 ne circulent pas
  • Fonctionnement normal : City - B17, B19, B20, B21, B22 – P30, P31, P33, P34 – F40, F41 - Pleine Lune – Express - DiviAccès

La ligne Corol ne circule pas : l’ensemble des trajets de la ligne peut être réalisé via une autre ligne en direct ou une correspondance.

Par exemple :

  • depuis le quartier de Fontaine d’Ouche l’accès au CHU est toujours assuré grâce à la L3 en moins de 30 minutes (le même temps d’accès qu’avec Corol)
  • depuis le secteur 1er Mai, la piscine du Carrousel est toujours accessible depuis Monge en empruntant la L5 puis la L6 à Wilson, en moins de 15 minutes

"Un code promo sera mis à disposition des clients pour utiliser gratuitement DiviaVélodi pendant cette période (accès et 30 premières minutes gratuites, 1/2h supplémentaire à 2€)", précise le communiqué.

Plus de 6 mois de grève

Cela fait désormais plus de 6 mois que les employés du réseau de transport dijonnais Divia sont en grève. Initialement prévu tous les samedis, le mouvement s'est étendu ces dernières semaines aux mercredis. Cette fois, il concerne donc un vendredi. 

Les grévistes réclament une amélioration de la sécurité du personne, des conditions de travail et une revalorisation des salaires.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité