Dijon : pourquoi l'ARS a-t-elle interdit la vente de médicaments sur le site internet d'une pharmacie ?

Une enseigne de pharmacie / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Une enseigne de pharmacie / © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

L'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté a décidé d'interdire la vente de médicaments via le site internet de la pharmacie du Drapeau, à Dijon. L'ARS évoque "un risque pour la santé publique".
 

Par Fatima Larbi avec B.L.



Depuis 2013, la pharmacie du Drapeau, à Dijon, a ouvert un site internet où l’on peut acheter des médicaments, ainsi que des articles de parapharmacie.
On y trouve de très nombreux produits qui sont livrés en France et dans le monde entier (le site internet propose de faire ses achats en 8 langues étrangères, dont le chinois, le russe ou le coréen).

Cette pharmacie a pu se lancer dans la vente en ligne de médicaments grâce à l’agrément de l’ARS. Mais, en janvier 2018, le site parapharmaciedirect.com a reçu une mise en demeure de l’agence régionale de santé suite à des "dysfonctionnements" constatés.
La vente en ligne de médicaments doit en effet répondre à des critères très précis.

 
La vente en ligne de médicaments est autorisée en France depuis 2013
La vente en ligne de médicaments est autorisée en France depuis 2013
 

Que reproche l’ARS à la pharmacie du Drapeau ?

L’ARS reproche notamment à la pharmacie en ligne d’utiliser des locaux situés à 3,8 kilomètres de l’officine du Drapeau pour effectuer l’envoi de ses colis de médicaments. Cet éloignement ne correspond pas à "la notion de proximité" prévue par le code de la santé publique.

L’agence régionale de santé estime aussi qu’il n’y a pas assez de pharmaciens présents dans l’officine du Drapeau pour valider systématiquement les commandes de médicaments passées par internet.  

Autre reproche : le secret professionnel ne serait pas respecté car "certaines données à caractère médical (nom du médicament commandé) sont connues de logisticiens".

Enfin, aucun dispositif d’alerte ou de blocage ne permettrait de limiter les quantités maximales commandées par internet.

 
© Max PPP/Luc Nobout
© Max PPP/Luc Nobout
 

Que va-t-il se passer maintenant ?

Après une mise en demeure, le directeur général de l’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté a décidé "la fermeture temporaire du site internet de commerce électronique de médicaments" pour une durée de cinq mois à compter du 15 mars 2018.

A la mi-août, l’ARS a renouvelé cette fermeture pour cinq mois, estimant que la pharmacie du Drapeau ne s’était pas mise en conformité.

De son côté, le responsable de l’officine a introduit un recours devant le tribunal administratif de Dijon.

Affaire à suivre.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus