Dijon : une nouvelle grève et des perturbations dans le réseau Divia ce jeudi 27 janvier 2022

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bamba Gueye

Le réseau Divia Mobilités sera perturbé ce jeudi 27 janvier. Les syndicats de la CGT et FO ont déposé un préavis de grève dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale interprofessionnelle. Des perturbations sont à prévoir sur le tramway ainsi que dans les bus.

Attention si vous prenez les transports à Dijon ce jeudi. Un préavis de grève a été déposé par les syndicats FO et CGT. Cette journée de mobilisation fait écho à l’appel national à une grève interprofessionnelle. Voici les prévisions.

Tramways

Les lignes 1 et 2 fonctionneront avec un intervalle de 8 à 10 minutes de 5h30 à 19h30. Ensuite, de 19h30 à 22h30, elles circuleront toutes les 20 minutes.

Lianes

L’ensemble du réseau de bus circulera de 6h00 à 20h00. Les bus L3-L4-L5 et L6 navigueront avec un intervalle de 20 minutes. Pour la L7, il faudra 30 minutes entre deux bus.

Bus

Les lignes B10-B11-B12-B13-B14-B15-B16-B18 et F42 circuleront avec une fréquence entre 20 et 50 minutes. Les autres lignes de bus ne seront pas impactées par la grève et circuleront normalement.

Sont concernées : Bus Class’-City-B17-B19-B20-B21-B22, P30-P31-P33-F40-F41-F43-Expresse-DiviaAccès-Pleine Lunes.

L’agence commerciale DiviaMobilités située Place Darcy à Dijon sera fermée et exceptionnellement, l’accès à DiviaVélodi sera gratuit pour tous les usagers. Le code promo est le 012022. La carte bancaire est indispensable pour bénéficier de cette promotion. Divia recommande à ses usagers de rendre régulièrement sur divia.fr et l’application pour smartphone DiviaMobilités. Un standard téléphonique est disponible de 7h00 à 20h00 au 03 80 11 29 29.

Quelles sont les revendications de cette grève ?

Selon les syndicats, 45 % du personnel de conduite sera en grève ce jeudi. La revendication principale serait financière. "C’est un mot d’ordre national sur une revendication assez simple : l’augmentation des salaires" explique Frédéric Pissot, secrétaire de l’union départementale CGT Côte-d’Or et anciennement salarié de Divia Mobilités. D’autres motifs internes à l’entreprise sont également évoqués.  "On demande des embauches parce qu’on a un sous-effectif. Dès qu’il y a un ou deux malades, toute l’activité est remise en cause. Nous demandons des embauches pérennes, pas des embauches précaires, c’est-à-dire des CDD ou intérimaires" poursuit le syndicaliste.  

Malgré ce mouvement national, les réseaux de transports des autres villes de Bourgogne (Auxerre, Nevers, Maçon et Chalon-sur-Saône) ne seront pas en grève.