Dijon : une nouvelle manifestation, dans le calme, pour défendre les jardins de l’Engrenage

150 à 200 personnes se sont retrouvées cet après-midi place du théâtre de Dijon pour protester contre la construction de logements dans les jardins de l’Engrenage. Une manifestation qui s’est déroulée dans le calme, contrairement à celle de mardi dernier 20 avril.

© 200 personnes étaient réunies pour défendre encore une fois le jardin de l'Engrenage

Les militants des jardins de l’Engrenage et leurs sympathisants avaient rendez-vous place du théâtre à Dijon à 14h. Ils se sont mêlés aux intermittents qui occupent le théâtre et qui continuent à se mobiliser contre la réforme de l’assurance chômage.

Après quelques discours, les manifestants se sont ensuite dirigés vers les jardins de l’Engrenage, avec comme mot d'ordre "pas de violence". Mais, devant un impressionnant cordon de police, ils ont dû faire demi-tour à proximité du local de Ghitti, l’entreprise qui va construire le futur immeuble.

Les manifestants se sont ensuite séparés, vers 15h. Ils attendent toujours une réponse à la lettre ouverte qu’ils ont envoyée à la mairie de Dijon et dans laquelle ils proposent une solution alternative qui éviterait une bétonisation complète (2/3 de logements en moins) et permettrait une végétalisation plus importante.

«  On espère un changement du Plan local d’urbanisme. Il faut absolument qu’on préserve des lieux où on pourra demain, dans la métropole, faire de l’agriculture intensive et du maraîchage. »

   Militant des jardins de l'Engrenage

Ils ont décidé de continuer leur action sous d’autres formes. Cela commencera dimanche 24 avril par une vente de plants qui ont été sauvés des jardins de l’Engrenage. Elle aura lieu sur site à partir de 15h.

"L’espoir que nous avons aujourd’hui, en dépit du fait que la terre a été enlevée aux jardins de l’Engrenage, c’est que les Dijonnaises et les Dijonnais se mettent eux-mêmes à planter, semer chez eux, sur leur balcon, près de chez eux.»

    Militante des jardins de l'Engrenage

En début de semaine, mardi 20 avril, une 10aine de personnes avait été évacuée par les forces de l’ordre pour avoir tenté d’entraver les travaux de construction d’un immeuble. Les jardins de l’Engrenage situés avenue de Langres sont l’objet d’une lutte depuis près de 2 ans entre un collectif citoyen et la mairie de Dijon qui veut construire sur le site un ensemble immobilier de 307 logements et des jardins partagés.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société environnement urbanisme aménagement du territoire