Dijon : l’université de Bourgogne fait sa rentrée sur fond de Parcoursup

L’université de Bourgogne a organisé la traditionnelle conférence de rentrée, lundi 10 septembre  Une rentrée marquée par l’arrivée de ses étudiants via la plateforme Parcoursup.
L'université de Bourgogne se compose de six sites, répartis dans les quatre départements de la région.
L'université de Bourgogne se compose de six sites, répartis dans les quatre départements de la région. © Kirt / Wikimedia Commons
Ils sont nombreux à arpenter l’université de Bourgogne ce lundi 10 septembre. La rentrée a eu lieu sur le campus.

C’est la première année que les étudiants sont arrivés par la plateforme Parcoursup. Pour certains, l’été s’est avéré stressant. "J’ai eu de la chance, j’ai été pris du premier coup. Mais j’ai des amis qui n’ont été pris qu’en juillet. Pour trouver un appartement, c’était un peu compliqué", fait remarquer Martin, étudiant en première année en Staps.
 

+ 9% d'étudiants cette année


De son côté, le président de l’université note un effectif en hausse : + 9% d’étudiants en cette rentrée, dont une forte augmentation de 1ère année. "Nous avions voté une capacité d’accueil globalement sur l’établissement en hausse de 250, par rapport à l’année passée. Au jour d’aujourd’hui, nous sommes déjà à environ 440 étudiants en plus", précise Alain Bonnin. L’université accueille plus de 30 000 étudiants.
 
La conférence de rentrée de l'université de Bourgogne a eu lieu lundi 10 septembre à Dijon
La conférence de rentrée de l'université de Bourgogne a eu lieu lundi 10 septembre à Dijon © Maryline Barate / France 3 Bourgogne


Sur quels critères ont été pris les étudiants ? Les jeunes que nous avons interrogés n’avaient pas eu beaucoup d’informations. "Je n’avais pas un dossier terrible. A côté, j’ai eu des expériences professionnelles. Ça a dû être un point positif pour Parcoursup", note Maxence, étudiant en première année de DUT.

Pour la vice-présidente de l’université en charge du cycle licence, Christelle Serée-Chaussinand, les notes ne sont pas le seul critère. "Ça n’a qu’une valeur très indicative", précise-t-elle. Les commentaires faits par les enseignants du secondaire sur la motivation des élèves, leur persévérance, leur capacité à travailler en autonomie sont également importants.

Selon l’université, il ne resterait plus qu’une poignée de personnes sans affectation. Mais les étudiants ont-ils accédé à la formation de leur rêve ? Cette question reste aujourd’hui sans réponse.


Un reportage de Tiphaine PFEIFFER, Maryline BARATE et Philippe SABATIER avec
Martin Fauvé, 1ère année de Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)
Damien Jobard, 1ère année DUT Génie Mécanique et Productique
Alain Bonnin, président de l'Université de Bourgogne
Maxence Crémona, 1ère année de DUT Gestion des Entreprises et des Administrations
Christelle Serée-Chaussinand, vice-présidente déléguée en charge du cycle licence
 
Dijon : l’université de Bourgogne fait sa rentrée sur fond de Parcoursup ©France 3 Bourgogne

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société parcoursup