Dijon : la ville se dote de plaques d'égout "Ici commence la mer"

Deux plaques "Ici commence la mer" ont été dévoilées le 13 septembre, place de la Libération à Dijon. Ce n'est qu'un début : tous les quartiers de la ville vont en être équipés. Dijon, figure parmi les quatre finalistes du concours "Capitale verte Européenne 2022".

La ville de Dijon s'équipe de plaques " Ici commence la mer" installées près des bouches d'égout afin d'attirer l'attention des citoyens sur le fait que tout déchet jeté par terre, peut aller polluer la mer et les océans, via les égouts et les cours d'eau.
La ville de Dijon s'équipe de plaques " Ici commence la mer" installées près des bouches d'égout afin d'attirer l'attention des citoyens sur le fait que tout déchet jeté par terre, peut aller polluer la mer et les océans, via les égouts et les cours d'eau. © France 3 Bourgogne
Sélectionnée parmi les 4 finalistes du concours « Capitale Verte Européenne 2022 » organisé par la commission européenne, Dijon est particulièrement impliquée dans la lutte contre la pollution et la préservation de l'environnement. Elle est en lice avec Turin, Grenoble et Tallin. La 1ère place se jouera lors d’un grand oral, le 8 octobre à Lisbonne.

Depuis 2001, Dijon s'est lancé dans un processus de transformation pour être exemplaire en matière d'écologie et de lutte contre le réchauffement climatique. Les objectifs visés impliquent une participation des citoyens, ce qui passe par des actions de sensibilisation, notamment sur la gestion des déchets.

Les mégots, les papiers, les petits bouts de plastiques et autres déchets, jetés n'importe où dans les rues et qui disparaissent dans les caniveaux, peuvent se retrouver dans les cours d'eau, puis dans la mer et les océans sous forme de micro-particules. Ces déchets font partie des pollutions terrestres qui représentent 80% de la pollution marine à l'échelle mondiale.

Dijon est loin de la mer, mais le risque de participer à cette pollution est bien réel. Plusieurs cours d'eau, le Suzon, l'Ouche, le Raine, passent dans la ville.

De plus, la Côte-d'Or arrive en tête des bassins hydrographiques Loire-Bretagne, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée.

A Dijon, deux plaques "Ici commence la mer" ont été installées à côté de bouches d'égout, place de la Libération. A terme, les neuf quartiers de la ville en seront équipés.  D'autres actions seront mises en place dans le cadre du nouveau contrat de l’eau et de l’assainissement, qui lie Dijon métropole et le délégataire de service public Suez, afin d'éliminer les micropolluants et les micro-plastiques.
• piégeage actif des plastiques et canettes par des filets avant l’arrivée dans les rivières
• filtrage par la station d’épuration de Dijon Longvic 

Le maire de Dijon, François Rebsamen, apporte des précisions sur cette opération: 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution société