Dissolution de l'assemblée nationale : ils défilent contre le Rassemblement National et « la montée du fascisme »

Plus sur le thème :

Ce lundi 10 juin, au lendemain de la victoire aux Elections Européennes du Rassemblement National et de l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron, des mouvements contre le racisme et l'extrême-droite ont appelé à se rassembler dans différentes villes. À Dijon, c'est place Darcy qu'un rassemblement s'est tenu en fin d'après-midi.

À l'appel de la France Insoumise et de syndicats étudiants, un rassemblement contre le racisme et l'extrême-droite s'est tenu place Darcy à Dijon à 18h. Près de 300 personnes se sont réunies.

En Bourgogne-Franche-Comté, le Rassemblement National a obtenu 37% des suffrages.

► À lire aussi : DATA. Élections européennes : comment le Rassemblement national a progressivement conquis la Bourgogne-Franche-Comté 

Au-delà du résultat du scrutin de ces élections européennes, c'est l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale par le Président Emmanuel Macron qui occupe les conversations.

Il va falloir en effet retourner aux urnes pour des élections législatives les 30 juin et 7 juillet pour élire de nouveaux députés. Avec un premier tour dans moins de semaines, l'enjeu est fort. 

Les Jeunes Insoumis de Dijon ont porté le message suivant dans un communiqué ce jour : "Alors que l’extrême droite vient de faire un score historique dans toute l’Europe, que le racisme n’a jamais été aussi décomplexé chez nos dirigeant.es et dans les médias, que le rejet de l’autre et les paniques réactionnaires rythment notre vie publique, nous ne pouvons pas laisser passer cela."

L'inquiétude de la jeunesse

Alors que des manifestants assez jeunes scandent des slogans tels que "la jeunesse emmerde le Front National" ou bien "Tout le monde déteste les fachos", Théo de Solidaires 21 explique les raisons de cette inquiétude : "Ce qu'on entend, c'est les inquiétudes du score du Rassemblement national, l'inquiétude c'est aussi le choix de Macron qui dissout une assemblée en ne laissant pas le temps d'une campagne et d'une organisation en voulant créer des diversions et saisir des mouvements étonnants , les gens veulent se mobiliser pour dire l'extrême droite on n'en veut pas !"

Antonin étudiant en biologie, fait également part de son inquiétude : 

"Les résultats du RN, c'est assez grave, surtout le taux d'abstention de 48% je crois, c'est assez grave. Le président qui décide de dissoudre l'assemblée nationale, pour les voix d'à peine 10% des français, c'est assez grave. La montée de l'extrême droite en France, c'est la montée du fascisme. On ne le voit pas qu'en France, on le voit dans toute l'Europe."

Vers 19h, un cortège parti de la place Darcy à Dijon est descendu jusqu'à la place de la République.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité