Equerre d’argent 2019 : un immeuble dijonnais primé au célèbre concours d'architecture

© Grand Dijon Habitat
© Grand Dijon Habitat

Le palmarès de la 37e édition de l’Equerre d’argent a été dévoilé ce lundi 25 novembre. La prestigieuse remise de prix du domaine de l'architecture a notamment primé une résidence de 40 logements sociaux gérés par Grand Dijon Habitat. 

Par J.G.

C'est le prix de renom pour l’architecture française. La remise des prix de l'Equerre d'argent a eu lieu lundi 25 novembre à l’Institut du monde arabe à Paris. Le jury s’est réuni pour départager les 25 réalisations nommées et désigner les lauréats par catégorie, ainsi que celui de l’Equerre d’argent qui, chaque année récompense l’architecte et le maître d’ouvrage de la meilleure réalisation de l’année. Un prix prestigieux décerné à Charles-Henri Tachon  pour la Résidence Julia-Bartet à dans le 16e arrondissement de Paris. 

Les opérations ainsi nommées concouraient dans les catégories "habitat", "activités", "culture, jeunesse et sport", "ouvrage d’art" ou "première œuvre".

Le prix de la catégorie «habitat» a été, lui, décerné à la résidence "La Quadrata" dans l'Eco-quartier Via Romana de Dijon. Propriété de Grand Dijon Habitat, l'immeuble a été réalisé par l'architecte Sophie Delhay. Il s'agit d'un ensemble de 40 logements sociaux modulables et d'un espace partagé pour les habitants. 

Ces réalisations avaient été choisies par le comité de sélection, constitué des journalistes spécialisés du journal « Le Moniteur» et d’«AMC», après examen de quelque 220 dossiers de candidature. Le jury était présidé cette année par l’architecte Paul Chemetov.
 
© Bertrand Verney
© Bertrand Verney



Nous avons visité cette résidence avec son architecte
La résidence Quadrata à Dijon récompensée par un prix d'architecture

La résidence dijonnaise "La Quadrata"

Grand Dijon Habitat a construit une résidence de 40 logements au coeur du futur éco-quartier Via Romana.  La résidence, livrée en juin 2019, a été conçue par le Cabinet Sophie Delhay Architecte. Elle propose à la location 2 logements de type 1, 12 logements de type 2, 16 logements de type 3 et 10 logements de type 4.

Une résidence aux concepts architecturaux originaux

Profitant de la situation de transition entre les pavillons existants et les constructions plus denses du quartier, il se déploie dans un grand gradin articulant les deux échelles. Cette configuration mêle  logements intermédiaires et logements collectifs mais aussi un grand espace partagé. Il est accessible depuis les communs des logements, mais possède aussi un accès direct depuis le porche d’entrée. La façade est une façade épaisse, habitée. Depuis l’intérieur c’est une façade-rangement qui forme un banc-alcôve devant chaque baie vitrée. 

L’immeuble-gradin est structuré par des logements imaginés comme des collections de pièces carrées identiques complétées d’une terrasse en gradin ou une loggia de même dimension. Cette indifférenciation des espaces préfigure des logements interprétables, librement appropriables et flexibles selon le mode de vie, les changements d’occupation au quotidien.

Un immeuble plusieurs fois primé

À l’occasion du 80e Congrès HLM, en septembre, la résidence dijonnaise a reçu le prix "coup de coeur" des Trophées de l’Innovation.  Une construction également au palmarès 2019 des prix AMO "Architecture et Maîtres d'ouvrage" où elle a reçu Le Grand Prix du Jury et le Prix de la typologie la plus créative. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus