Fête de l’Aïd 2021: certaines mosquées organisent des prières "en rotation" pour accueillir les fidèles

L'Aïd El Fitr, fête musulmane qui marque la fin du mois de ramadan, sera célébrée le jeudi 13 mai 2021. Crise sanitaire oblige, les instances religieuses appellent les fidèles à la prudence. La plupart des mosquées en Bourgogne ont prévu d'organiser plusieurs services pour la prière.

Les pâtisseries orientales, une tradition lors de la fête de l'Aïd el fitr.
Les pâtisseries orientales, une tradition lors de la fête de l'Aïd el fitr.

Les musulmans se préparent à célébrer l'Aïd El Fitr. Cette fête qui marque la fin du mois de ramadan est prévue le jeudi 13 mai 2021. La JMFB, la Jeunesse Musulmane de France de Bourgogne, l'une des plus principales instances religieuses islamiques de la région, l’a officialisé dans un communiqué.

Etant donné que la jonction (nouvelle lune) a lieu ce mardi 11 mai 2021 à 21h 01 (heure de Paris) et que la vision oculaire de croissant ne sera possible que le lendemain mercredi 12 mai, Il en résulte que l’Aïd El Fitr (premier jour de shawwal le nouveau mois lunaire) sera le jeudi 13 mai 2021.

Jeunesse Musulmane de France en Bourgogne(JMFB)

Traditionnellement, c’est lors de la "nuit du doute", que la date de la fin du ramadan est définie. Pour déterminer cette date, les instances se basent depuis toujours, sur la vision oculaire de la lune. En effet, les musulmans ont un calendrier lunaire et non solaire, comme d’autres religions.

Mais ces dernières années, les fédérations musulmanes optent plutôt pour l’utilisation du calcul scientifique, qui permet de connaître à l'avance les dates du début et de la fin du jeûne. “Cela permet aux fidèles de prendre leurs dispositions et de demander en amont leur jour de congés” selon Mohamed Ateb, président de la Jeunesse musulmane de France de Bourgogne.

Des prières “en rotation” prévues pour l'Aïd El Fitr 

Cette année encore, la fête de l'Aïd El Fitr n’échappe pas à la crise sanitaire. Contrairement à l'an dernier, où certaines mosquées étaient restées fermées, la plupart des édifices religieux ouvrent leurs portes pour cette prière annuelle.

Afin de respecter les règles de distanciation, les mosquées de la région mettent en place des mesures sanitaires semblables à celles de la prière du vendredi. “Il y aura des jauges d’accueil, de la distanciation physique entre les fidèles, des distributions de masques et des tapis individuels à l’entrée des mosquées”, indique Mohamed Ateb. La nouveauté pour cette année, est que la majorité des mosquées organisent deux prières de l'Aïd El Fitr en rotation.

“C’est important pour les musulmans qui n’ont pas vécu ce mois de spiritualité normalement, de ressentir au moins de la joie pendant la fête de l'Aïd”

Mohamed Ateb, président de la JMFB.

Cette année, le ministère de l’Intérieur a interdit l’utilisation de lieux publics non destinés à l’exercice du culte, comme des gymnases ou des stades. C’est donc vers la solution de “la rotation” des prières que se sont tournées la plupart des mosquées.

Des retrouvailles en famille limitées 

Traditionnellement après la prière de l'Aïd, les musulmans se réunissent en famille, entre amis et avec leurs proches. Des cadeaux sont distribués et des repas sont organisés. Les fédérations musulmanes lancent un appel à la prudence d’autant plus que, hasard du calendrier, l'Aïd tombe cette année, un jour férié.

Ce sera le même jour que la fête chrétienne de l’Ascension. De nombreux fidèles qui ne travaillent pas pourront donc célébrer cette fête. Les instances les invitent à un strict respect des gestes barrières. Message bien reçu par Mimoune El-Maadour, fidèle de la mosquée des Grésilles de Dijon. “Je ne vais pas recevoir toute ma famille à la fois. Je vais sûrement recevoir deux de mes enfants le matin et les deux autres l’après-midi”. 

 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société covid-19 santé