• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La foire gastronomique de Dijon a ouvert ses portes

Derniers préparatifs avant l'ouverture de la Foire gastronomique de Dijon ce vendredi 30 octobre
Derniers préparatifs avant l'ouverture de la Foire gastronomique de Dijon ce vendredi 30 octobre

La Foire Gastronomique de Dijon ouvrira ses portes au Parc des Expositions avec le Chili en invité d'honneur. Pendant cinq jours, du 30 octobre au 3 novembre 2015, les visiteurs pourront découvrir et déguster des vins de 22 domaines chiliens.

Par Muriel Bessard

Coup d'envoi pour la foire gastronomique de Dijon ce vendredi 30 octobre. Pour sa 85e édition, elle va réunir près de 600 exposants, dont 20 % de nouveaux chaque année. C’est le plus grand événement économique de la Bourgogne et l'une des six premières foires de France. Elle est titulaire du label "Foires de France". 

De nombreuses animations sont prévues jusqu'au 11 novembre autour de la gastronomie. 180 000 visiteurs sont attendus au parc des expositions.

Informations pratiques :

Heures d’ouverture : de 11h à 20h (fermeture à 18h le 3 novembre)
Droit d’accès : 10€ (comprenant un verre Vinidivio et un carnet de dégustation)
Billetterie en ligne : 8€
Le programme complet avec la ferme de Côte-d'Or et d'autres animations à retrouver sur le site de la foire.

Voir le reportage de Lise Riger et d'Isabelle Riverre, avec :
-Hervé Postel Directeur technique parc des expositions Dijon
-Jean-Guillaume Decorse Distillateur de Haute-Marne
-Alban Deschamps Président amicale des cuisiniers de Côte d'Or
-Jorge Délégation chilienne

Préparatifs Foire Gastronomique


Le Chili en invité

Après l’Afrique du Sud en 2013 et le Portugal l’an dernier, Vinidivio consacre son salon aux vins du Chili. Du 30 octobre au 3 novembre 2015, 80 vins seront proposés à la dégustation et à la vente. Ils sont issus de 22 domaines chiliens renommés, trois grandes maisons chiliennes traditionnelles et des domaines plus petits. Parallèlement, une cinquantaine de vins chiliens concourra pour les trophées Vinidivio. 

 

Reportage de Marianne Picoche et Jean-François Guilmard avec
  • Pablo, groupe Raices de
  • ChileTamara, groupe Raices de Chile
  • Nelly Alvarez, chef du restaurant Santiago
  • François Massoc, viticulteur - Clos des Fous
Foire de Dijon : le Chili est l'invité d'honneur

Le vignoble chilien est né il y a plus de de 400 ans

En quelques années, le Chili est devenu un acteur majeur de la nouvelle planète viti-vinicole. Pourtant, la vigne est implantée dans le pays depuis longtemps : c’est au milieu du XVIe siècle que les conquistadors introduisirent au Chili les premiers ceps de vigne, destinés à la production du vin de messe. Mais c’est au XIXe siècle que le vignoble est développé à des fins commerciales, avec notamment des cépages importés de France.

Très vite, les viticulteurs découvrirent que tous les éléments étaient réunis pour faire de bons vins : la nature du sol, l’altitude et le climat sec de certaines zones. On planta, dans les nouveaux vignobles, des cépages nobles français, tels que le cabernet sauvignon, le merlot, le malbec, le carménère, le sauvignon blanc ou encore le sémillon.

Après la crise du phylloxéra qui ravagea les vignobles européens, de nombreux Européens émigrèrent vers le Nouveau Monde. Mais la qualité n’était pas le souci premier jusque dans les années 90. Depuis, des vignerons s’attachent à produire des vins de terroir, d’excellente qualité.

Le Chili fait partie des principaux producteurs de vin

Le Chili fait aujourd’hui partie des 10 premiers producteurs mondiaux de vin avec un volume de production qui s’est élevé à 1 282 millions de litres en 2013, en légère augmentation.

Le pays était également le 5e exportateur mondial de vin en volume en 2013. La viticulture est l’un des atouts du Chili à l’export et ses exportations de vin ne cessent d’augmenter, en particulier vers l’Europe et l’Asie, soutenues par la presse internationale.

Les vins chiliens sont dans les vallées situées pour l’essentiel dans la partie centrale du pays. Avec une superficie de plus de 198 000, le vignoble chilien était le 11e vignoble mondial en 2013. En dix ans, il a augmenté de plus de 40%.

Des vins aux styles variés

C’est la couleur rouge qui domine dans les vins chiliens. Ils sont élaborés avec plusieurs cépages :
  •   le Cabernet Sauvignon qui donne des vins variés, plutôt fruités jusqu’aux vins charpentés et complexes.
  •  le Merlot pour des vins fruités très prisés des consommateurs internationaux.
  •   le carménère, un cépage bordelais, particulièrement bien adapté au climat chilien. Il donne des vins aux arômes de fruits noirs et aux notes d'herbes et de poivron rouge.
  •  enfin, la Syrah et le Pinot Noir pour faire des vins de grande qualité.

Pour faire des blancs, les vignerons chiliens utilisent trois principaux cépages : le Sauvignon Blanc qui donne des blancs fruités, le Chardonnay pour faire des vins aux saveurs mûres et fruitées avec des notes de chêne et le Muscat d'Alexandrie. Des plantations de cépages aromatiques de Viognier, Riesling et Gewurztraminer) se répandent petit à petit dans les régions les plus froides du Chili.

Les vins chiliens en compétition pour le trophée Vinidivio

Ce trophée est destiné à distinguer les meilleurs parmi une cinquantaine de vins chiliens.
Les crus seront dégustés par un jury prestigieux, composé de chefs sommeliers de restaurants étoilés, de représentants de l’interprofession bourguignonne et de journalistes reconnus de la presse viticole.
C’est Eric Goettelmann, chef sommelier du groupe Bernard Loiseau, qui présidera l’événement.


Participez à notre quiz pour gagner la revue Vinidivio 2015 : Á la découverte des vins du monde !


A lire aussi

Sur le même sujet

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, dans la Nièvre ce lundi

Les + Lus