• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Glyphosate : un taux record de 2,97 microgramme dépisté en Côte-d'Or !

Des habitants de Côte-d'Or ont saisi la justice, suite à des tests qui ont révélé la présence dans leurs organismes de glyphosate, un herbicide classé cancérogène. / © collectif glyphosate 21
Des habitants de Côte-d'Or ont saisi la justice, suite à des tests qui ont révélé la présence dans leurs organismes de glyphosate, un herbicide classé cancérogène. / © collectif glyphosate 21

Des volontaires ont participé à des tests pour déceler la présence dans leurs organismes de glyphosate, un herbicide classé cancérogène. Les taux sont encore plus élevés que ceux trouvés lors de la première session de dépistage au début de l'année !
 

Par B.L.

Qui organise ces tests ?

Le Collectif glyphosate 21 regroupe des particuliers et des associations : Appel des Coquelicots DIJON - ATTAC 21 - Graines de Noé - Les Amis de la Terre Côte-d'Or - Nature & Progrès Bourgogne - Quetigny Environnement - Vigilance OGM21.

Il a organisé, pour la deuxième fois, des tests pour déceler la contamination des habitants de Côte-d’Or au glyphosate.
L’opération a été réalisée sous le contrôle d'un huissier samedi 16 mars 2019.

68 volontaires ont donné des échantillons d’urine qui ont été placés sous scellés et envoyés au laboratoire Biochek en Allemagne. Les résultats, qui viennent d’être rendus publics, interpellent.
Comme lors de la première session de prélèvements réalisée le 12 janvier, on a trouvé du glyphosate dans le corps de tous les volontaires.
 

 

Pourquoi les nouveaux résultats interpellent-ils ?

Cette fois, les taux sont plus élevés que ceux trouvés au début de l’année.

-En janvier 2019, les 63 analyses présentaient des taux variant entre 0,49 et 2,02 pour une moyenne de 0,87 (microgramme par litre).

-Les résultats des tests faits le 16 mars donnent un taux de glyphosate qui varie entre 0,14 et 2,97 µg / litre, avec une moyenne de 1,09  µg /l. Pour information : le taux légal à ne pas dépasser dans l'eau potable est de 0,1 µg / l.

"Cette hausse sensible est-elle due à la saisonnalité ? En mars, certains avaient commencé la vaporisation de pesticides. En tous cas la conclusion est sans appel, il faut agir", déclare le collectif Campagne glyphosate 21.

"Les preuves sont là. Nous avons tous du glyphosate dans le corps. A des taux inacceptables : le bon taux, c'est zéro ! Il est temps de reprendre le contrôle sur notre environnement et sur ce que nous mangeons. Il est temps que les institutions publiques et les industriels prennent leurs responsabilités", ajoute le collectif de particuliers et d'associations.

 
Les prélèvements d'urine réalisés sont envoyés à un laboratoire pour y tester la présence de glyphosate. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
Les prélèvements d'urine réalisés sont envoyés à un laboratoire pour y tester la présence de glyphosate. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
 

Quand auront lieu les prochains tests de dépistage ?

Dès la réception des premiers résultats, plusieurs dizaines de volontaires ont saisi la justice. De nouvelles plaintes vont être déposées contre les responsables de la fabrication et de la mise sur le marché de ces produits toxiques. Des plaintes déposées pour les motifs suivants :

-mise en danger de la vie d'autrui
-tromperie aggravée
-atteintes à l'environnement (destruction de la biodiversité, pollution des cours d’eau, des nappes phréatiques, des sols …)


Le Collectif glyphosate 21 invite les habitants de Côte-d’Or à :

-s’inscrire pour le prochain "glyphoTest", prévu en juin à Quetigny

-participer à la cagnotte en ligne "du Glyphosate dans mes urines" pour financer les tracts, affiches, tubes stériles ... et co-financer les personnes qui ne peuvent assumer les coûts d'analyse et d'huissiers,.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tuto : comment vérifier une information en ligne ?

Les + Lus